samedi
25
novembre 2017

A l'encontre

La Brèche

Etat Espagnol-Catalogne. Manifeste pour le 1er octobre

Publié par Alencontre le 25 - septembre - 2017

Le président de l’Assemblée nationale catalane, Jordi Sanchez, et le président d’Òmnium Cultural, Jordi Cuixart, montrent des bulletins du référendum

Adopté par des élu·e·s et personnalités des diverses régions

La situation en Catalogne nous intéresse et nous touche toutes et tous. Un référendum en Catalogne est annoncé pour le 1er octobre prochain en vue d’exercer un droit légitime, un droit reconnu par les Nations unies, accepté par de nombreux peuples du monde et qui, cependant, est refusé au peuple catalan et aux peuples soumis à l’Etat espagnol.

En raison de sa tradition historique, de sa mobilisation et de ses revendications, le peuple catalan a fait la démonstration qu’il est une nation et que, par conséquent, il dispose du droit à décider librement et démocratiquement de son avenir et de sa relation avec les peuples qui font aujourd’hui partie de l’Etat espagnol.

L’exigence du droit à décider s’oppose à personne. Elle ne s’oppose pas aux classes laborieuses ou aux territoires qui font partie du Royaume d’Espagne. C’est un signe de respect et de solidarité entre les peuples. Opposer les peuples les uns aux autres est la politique la moins solidaire qui existe.

Les libertés se conquièrent et se maintiennent en les exerçant. Le droit de grève fut gagné en faisant grève. Le suffrage universel fut une conquête démocratique qui a nécessité un grand nombre de luttes et d’affrontement avec la légalité qui existait alors. Les pouvoirs actuels changent la légalité et la Constitution lorsque cela leur chante. Nous défendons la revendication que le peuple catalan puisse rendre effectif son droit à l’autodétermination.

Nous n’avons aucun doute sur le fait que la majorité [le 80% qui s’est déclaré en faveur de la tenue d’un référendum] qui souhaite décider [de son avenir] préférerait le faire en accord avec le gouvernement espagnol, mais ce dernier l’a nettement refusé. Dialoguer et donner la parole à la population est la meilleure façon de résoudre un problème politique.

Des symptômes alarmants existent dans notre pays quant à une dégradation démocratique, les mécanismes de contrôle démocratique du pouvoir sont toujours moins nombreux; les élites s’enrichissent au prix de l’appauvrissement de la majorité de la population; la corruption a atteint des niveaux insupportables; la législation restreint les droits et l’on veut désormais empêcher à un peuple le droit de décider de sa souveraineté.

Nous désirons l’égalité de toutes les nations et peuples et que personne ne jouisse de privilèges aux dépens des autres; pour cela même, nous défendons le droit du peuple catalan à voter lors d’un référendum. La solidarité et la fraternité se gagnant en se traitant comme des égaux, en s’entraidant lorsque cela est nécessaire.

Le mouvement souverainiste et indépendantiste catalan est un mouvement pacifique, démocratique et républicain qui jouit d’un large soutien populaire, qui naît de la société civile et qui s’étend aux organisations politiques et sociales. Une bonne partie de ce mouvement social revendique des changements qui favoriseront la population la plus touchée par la crise. Pour cela, il s’agit d’un allié de tous les peuples d’Espagne ainsi que de ceux et celles qui luttent pour changer les politiques du PP (Parti populaire) et du gouvernement Rajoy.

Nous nous opposons et continuerons à le faire à tout type de répression judiciaire ou policière que le gouvernement espagnol pourrait exercer contre les droits démocratiques et contre les représentant·e·s et institutions légitimement élus du peuple catalan.

Ceux et celles qui signons ce manifeste, au-delà de l’option politique de chacun·e d’entre nous, nous considérons engagés en faveur du droit à décider du peuple catalan, nous défendons l’appel au vote du 1er octobre et nous soutenons la mobilisation et la participation la plus large au référendum afin que la volonté majoritaire soit connue et respectée. [Manifeste publié sur le site manifiesto1octubre.org; traduction A L’Encontre]

Premiers signataires

Xosé Manuel Beiras, fundador de Anova // Manolo Rivas, escritor y periodista // Jordi Cuixart, presidente de Omnium Cultural // Maddalen Iriarte Okiñena, portavoz EHBildu en el Parlamento Vasco // Teresa Rodríguez, diputada Parlamento Andalucía // Ana Pontón Mondelo, portavoz del Bloque Nacionalista Galego (BNG) // Adolfo Araiz Flamarike, portavoz EHBildu en el Parlamento Navarra // Jaime Pastor Verdú, profesor de Ciencia Política de la UNED, editor de la revista Viento Sur.

MADRID

Miguel Urban, eurodiputado de Podemos // Rommy Arce Legua, concejal Ayuntamiento de Madrid por Ahora Madrid // Carmen San José Pérez, diputada de Podemos en la Asamblea de Madrid // Raúl Camargo Fernández, diputado de Podemos en la Asamblea de Madrid // Ramón Cotarelo, catedrático emérito de Ciencia Política de la UNED // Alfonso Sastre, escritor // Eva Sastre Forest, editora // Manuel Garí, economista y miembro de Anticapitalistas // Carlos Girbau, activista social, de la Fundación Andreu Nin // Cari Baena, profesora de la Escuela Oficial de Idiomas // Víctor García, ex trabajador del metal // Rubén Iglesias García, concejal del ayuntamiento de Ciempozuelos // Mercedes Fernández, periodista.

ANDALOUSIE

Diego Cañamero, CUT, diputado por Jaén en el Congreso // Juan Manuel Sánchez Gordillo, alcalde de Marinaleda // María del Carmen García Bueno, Diputada Parlamento Andaluz. Podemos Andalucía // Jesús Romero Sánchez, diputado en el Parlamento de Andalucía // Isidoro Moreno, antropólogo, catedrático emérito Universidad de Sevilla, miembro de Asamblea de Andalucía // Manuel Delgado Cabeza, economista, catedrático de la Universidad de Sevilla // Leandro del Moral, geógrafo, catedrático de la Universidad de Sevilla // Emma Martín, catedrática de la Universidad de Sevilla // Pablo Palenzuela, catedrático de la Universidad de Sevilla // Benito Zambrano, director de cine // Pura Sánchez, profesora de Instituto jubilada, feminista y miembro de Asamblea de Andalucía // Antonio Manuel Rodríguez, profesor de Derecho de la Universidad de Córdoba // Jose Mª Manjavacas, profesor de la Universidad de Córdoba // Gonzalo Sánchez, primer presidente del SOC (Sindicato de Obreros del Campo de Andalucía) // Demetrio Enrique Brisset, catedrático emérito de Antropología de la Universidad de Málaga // Antonio Sánchez Morilla, fundador del SOC (Sindicato de Obreros del Campo de Andalucía), miembro de Asamblea de Andalucía // Juan Manuel Rufo, concejal en Aracena (Huelva) de la Agrupación de Electores Aracena Puede y secretario de Podemos en Aracena // Zoe Arcanio, consejera Podemos Andalucía. Responsable del Área de Mundo del Trabajo // Álvaro García Mancheño, teniente de alcalde de Pedrera // José Antonio Mesa Mora, CUT // Jesús Rodríguez, diputado por Podemos en Parlamento de Andalucía.

GALICE

Compa Campoi, profesora // Paulo Carril, Secretario General de la CIG (Confederación Intersindical Galega) // Miguel Anxo Fernán Vello, diputado por Lugo, En Marea // Marta Lois, concejala de Compostela Aberta // Ana Miranda Paz, representante del BNG en el Parlamento Europeo // Martiño Noriega, alcalde de Santiago de Compostela // Paula Quinteiro Araujo, Diputada de En Marea en el Parlamento de Galiza // Victor Sampedro Blanco, catedrático // Anton Sánchez García, Portavoz Nacional de Anova y Voceportavoz de En Marea en el Parlamento de Galiza // Jorge Suárez, alcalde de Ferrol.

EUSKAL HERRIA [Pays basque]

Ramón Zallo Elguezabal, catedrático Comunicación UPV-EHV // Martxelo Otamendi, director de Berria (antes Egunkaria) // Josu Estarrona, diputado de EH-Bildu por Araba // Sandra Llano, Alternativa-EH Bildu // María Luisa Sánchez, portavoz movimiento antiincineración en Guipuzkoa // Rubén Belandia Fradejas, concejal en Leioa por Leioa Esnatu // Petxo Idoiaga, catedrático UPV/EHU // Jesús Uzkudun, sindicalista de CCOO y portavoz de la Asociación de Víctimas del Amianto // Joxe Iriarte «BIKILA» de Alternativa-EH BILDU // Jose Angel Menocal Gandiaga, militante de CCOO // Mikel Izagirre Rekondo, concejal de EH BILDU de Urnieta, ExAlcalde // Luis Ángel Sánchez de Lachina, concejal ayuntamiento Galdakao (Bizkaia) por la candidatura Galdakao Orain // Igor Urizar Murgoitio, concejal en el Ayuntamiento de Arrasate por parte del Grupo Municipal Baleike, militante de Antikapitalistak // Mario Zubiaga, profesor de la UPV-EHU y miembro de Gure Esku Dago // Txema Ramírez de la Piscina, profesor de Periodismo. Facultad de Ciencias Sociales y de la Comunicación de la UPV/EHU // Ana Basaldua Gaminde, jubilada // Josu Barandika Zubiaga, jubilado // Juan Hernández Zubizarreta, profesor de la Universidad del País Vasco // Josu Egireun, redacción Viento Sur // Jesús María Barrutia, activista social // Juan Carlos Miguel de Bustos, Facultad Comunicación UPV-EHU // Luis Muñumer, sindicalista de CCOO // Julián Feo González, sindicalista de CCOO // Baleren Bakaikoa Azurmendi, Profesor de la UPV/EHU // Laura Pérez Ruano, parlamentaria foral de Podemos-Ahal Dugu // Bakartxo Ruiz Jaso, parlamentaria foral EHBildu.

ESTREMADURE

Fernando González Rendo, concejal de Mérida Participa // Obed Arnaldo Santos Pascua, diputado de Podemos Extremadura y militante de Anticapitalistas // Fernando González Rendo, concejal de Mérida Participa.

ILES CANARIES

Domingo Méndez Rodríguez, del Consejo Ciudadano Autonómico de Podemos Canarias // Francisco López Peña, concejal de Teror sí se puede. Teror, Gran Canaria. // Esther González Santana, concejal de Telde, Gran Canaria // María Pilar Villarmin Chamorro, concejal del ayuntamiento de Tegueste (Tenerife).

MURCIE

Pedro Luis López Sánchez, secrétaire de Sociedad Civil y Movimientos Sociales de Podemos Región de Murcia.

CASTILLE ET LEON

Adela Pascual Álvarez, élue aux Cortès de Castille et Leon du groupe parlementaire Podemos

ASTURIE

Vanesa Llaneza Carrasco, conseillère municipale à Langreo en charge de Empleo, Comercio y Desarrollo Industrial

CASTILLE – LA MANCHE

David Llorente, député et porte-parole de Podemos aux Cortès de Castille-La Manche // Luís Ángel Aguilar Montero, Podemos Albacete.

ARAGON

Adolfo Allué Blasco, membre de la commission de garanties Podemos-Aragon

COMMUNAUTE VALENCIENNE

Daniel Geffner, médecin, député aux Cortès pour Podemos.

BALEARES

Laura Camargo, députée de Podemos au Parlament des îles Baleares.

CATALOGNE

Dolors Sabater Puig, maire de Badalona // Jordi Sànchez Picanyol, président ANC [Assemblée nationale de Catalogne] // Marta Rovira, secrétaire générale de ERC [Gauche républicaine catalane] // Gerardo Pisarello Prados, Barcelona en Comú [constitutionnaliste, adjoint d’Ada Colau] // Joan Tardà, porte-parole d’ERC au Congrès [de Madrid] // Jaume Asens Llodrà, municipal, Barcelona en Comú // Montserrat Vilà Planas, militante contre la violence contre les femmes // Chakir el Homrani, député d’ERC au Parlament // Sònia Farré Fidalgo, diéputée d’En Comú Podem au Congrès // David Companyon Costa, aincien député d’ICV-EUiA [“pendant” d’Izquierda Unida en Catalogne] // Daniel Raventós Pañella, éditeur de la revue/site Sin Permiso // Joan Giner Miguelez, député au Parlament // Anna Rius Ulldemolins, membre du conseil municipale de Terrassa (Terrassa en Comú) // Arnal Ballester Arbonés, dessinateur, membre de Catalunya en Comú // Mercedes Fernández Gálvez, avocate féministe// Frederic Prieto Caballé, ainsi maire de Cornellà // Jaume Botey Vallès, président de Cristianisme Segle XXI // Josep Sementé Moyà, militant social, Tarragona // Ramón Font Herrera, conseiller municipal de Valls pour Compromís (Valls-ICV-EUiA-EPM) // Jordi Serrano Blanquer, historien// Hakima Aboun, municipal social de Vilaseca (Tarragona) // Francesc Matas Salla, L’Aurora, membre de Catalunya en Comú // Francesc Magrinyà Torner, professeur d’urbanisme UPC [université polytechnique de Catalogne] // Pau Gálvez, syndicaliste CCOO [commissions ouvrières] et militant LGTBI // Enver Aznar Méndez, conseiller municipal Vilanova i la Geltrú pour SOM VNG // Carme Sansa i Albert, actrice// Enric Majó, acteur // Lali Barenys, actrice et gestionnaire culturelle // Pello Erdociain, Fundation Andreu Nin // Eugeni Rodríguez, LGTBI // Adelina Escandell, Fundation L’Alternativa // Laia Facet, militante d’Anticapitalistes // Miguel Salas Yebra, revue Sin Permiso.

Vous pouvez écrire un commentaire, ou utiliser un rétrolien depuis votre site.

1 commentaire

  1. Etat Espagnol-Catalogne. Manifeste pour le 1er octobre | Entre les lignes entre les mots dit:

    […] http://alencontre.org/europe/espagne/etat-espagnol-catalogne-manifeste-pour-le-1er-octobre.html […]

    Ecrit le 26 septembre, 2017 à 2017-09-26T11:52:05+00:000000000530201709

Ecrire un commentaire




Le 21 septembre une nouvelle journée de mobilisation contre le «Code du travail à la Macron» aura lieu en France. Le 22 septembre, le Conseil des ministres examinera les ordonnances de Ia «loi travail XXL». Puis le Président signera et le Parlement n’aura rien à dire, de facto. Donc seule l’action directe prend toute sa place. Et les explications, par exemple, que donnent du contenu de cette contre-réforme les membres du Syndicat des Avocats de France

8. L'accord d'entreprise primera sur la loi et le contrat de travail

9. Casser la loi

10. La fusion des instances représentatives du personnel

11. Diluer la négociation collective

12. Le fonctionnement des instances représentatives du personnel

13. Le recours au référendum

Recent Comments

Le site alencontre.org existe depuis plus de 12 ans. Il vient de changer d’aspect. De manière significative. Mais il n’a pas modifié ses objectifs : informer, analyser, afin de faciliter une compréhension des réalités économiques, sociales, politiques à l’échelle internationale. Dans ce sens, ce site valorise la liaison qui peut s’établir entre comprendre et agir, dans une perspective socialiste et démocratique. Ce «lifting» a été effectué pour répondre aux exigences d’un nombre croissant de lectrices et lecteurs. Nous espérons que celui-ci entrera en résonance avec les attentes des visiteurs de A l’Encontre et de La Brèche. Il leur appartiendra, aussi, de s’en approprier le contenu et de le commenter. Vous pouvez nous contacter sur redaction@alencontre.org