vendredi
18
août 2017

A l'encontre

La Brèche

Les élections présidentielles en Egypte
Violence, crise sociale et les deux Chicago
Manifestation de solidarité
Bolivie. Référendum: Evo a perdu contre Evo
Histoire-débat: «Le bolchevisme» (II)
Rébellion populaire et desseins impérialistes
Espagne: l’économie «submergée» s’élargit avec la crise

Archives de la catégorie ‘Russie’

Russie. Anatomie des journées de janvier-février 1917

Publié par Alencontre Le 10 - mars - 2017

Par Kevin Murphy

Le fait que la plus importante grève de l’histoire mondiale ait été initiée par des travailleuses du textile à Petrograd le Jour international des femmes de 1917 (le 23 février selon l’ancien calendrier julien) ne relève pas du hasard. Travaillant jusqu’à 13 heures par jour alors que leurs maris et fils étaient sur le front [Première guerre mondiale], ces femmes portaient à elles seules le fardeau du soutien de leurs familles et faisaient la queue pendant des heures à des Lire le reste de cet article »

La révolution russe de 1917: de février à la «crise d’avril»

Publié par Alencontre Le 27 - février - 2017

Fraternisation entre soldats et ouvriers

Par Nicolas Werth

Spontanéité et improvisation caractérisent les journées de février 1917. Certes, au début de 1917, la crise politique que connaît le régime tsariste est profonde. Néanmoins, ni l’opposition modérée, ni l’opposition révolutionnaire, ni les «masses» de Petrograd, dont le rôle sera capital durant les événements de février ne semblent prêtes à une révolution, qui, en quelques jours, emporte une dynastie tricentenaire.

Du 20 février à la «nuit où tout bascule»: du 26 au 27 février Lire le reste de cet article »

Histoire. Poutine «ne sait pas quoi faire de 1917»

Publié par Alencontre Le 22 - février - 2017

Soldats manifestant en février 1917 à Pétrograd

Entretien avec Nicolas Werth
conduit par Veronika Dorman

Le 23 février 1917, la Russie basculait dans le XXe siècle, la révolution mettait fin à la monarchie séculaire. Rencontre avec l’historien Nicolas Werth.

Comment le régime russe actuel perçoit-il l’année 1917?

Au sujet de 1917, c’est compliqué, le Kremlin est mal à l’aise. La révolution est un chapitre qui dérange énormément l’idéologie qui est en train de se mettre en place. C’est un épisode perturbateur de contestation de l’Etat par la société, de désintégration et d’affaiblissement de celui-ci. Alors que l’idéologie officielle Lire le reste de cet article »

Autriche. Une alliance entre «Russie Unie» et le Parti de la liberté (FPÖ)

Publié par Alencontre Le 20 - décembre - 2016
Heinz-Christian Strache et Sergueï Jelezniak

Heinz-Christian Strache et Sergueï Jelezniak

Par Blaise Gauquelin

On savait que nombre de formations politiques européennes faisaient les yeux doux au maître du Kremlin. Mais qu’un contrat de coopération soit signé en bonne et due forme entre un parti d’extrême droite, en tête dans les sondages dans un pays membre de l’Union européenne (UE), et le parti de Vladimir Poutine [Russie Unie], cela ressemble à une première.

Lundi 19 décembre, le Parti de la liberté d’Autriche (FPÖ) et Russie Unie ont signé un accord inédit qui vient encadrer des liens d’amitié tissés de longue date. Ces deux pages, vite rédigées, sont signées, côté russe, par Sergueï Jelezniak, une personnalité visée par les sanctions occidentales. Lire le reste de cet article »

Syrie-Russie. L’opération poutinienne de retrait, pour rester

Publié par Alencontre Le 16 - mars - 2016
Cérémonie de bienvenue pour les militaires russes qui reviennent de Syrie sur la base aérienne près de la ville russe Voronezh, le mardi 15 mars 2016

Cérémonie de bienvenue pour les militaires russes qui reviennent de Syrie sur la base aérienne près de la ville russe Voronezh, le mardi 15 mars 2016

Entretien avec Isabelle Facon
conduit par Olivier Tallès

Maître du tempo dans la crise syrienne, Vladimir Poutine a orchestré, lundi 14 mars 2016, un nouveau coup de théâtre en annonçant à la surprise générale – du moins officielle, car les relations avec Kerry semblent, sur cette affaire, plus informées que ce qui transparaît en public – le retrait d’une partie de ses troupes de Syrie. Isabelle Facon, spécialiste des politiques de sécurité et de défense russes à la Fondation pour la recherche stratégique (FRS), donne, ici, son point de vue. (Rédaction A l’Encontre)

Quels étaient les objectifs de la Russie en intervenant militairement aux côtés des troupes de Bachar al-Assad? Lire le reste de cet article »

Russie. La chute du prix du pétrole, le tourisme… et les négociations de Genève. Poutine et le défi de Lénine

Publié par Alencontre Le 3 - février - 2016
Vladimir Poutine et le patron de Gazprom Alexei Miller

Vladimir Poutine et le patron de Gazprom Alexeï Miller

Par Charles-André Udry
et Isabelle Mandraud

L’économie russe se porte de plus en plus mal, tandis que le gouvernement dispose d’une marge de manœuvre étroite. «Les sanctions à la fois américaines et européennes affectent de façon sensible la Russie», selon les mots du président Poutine.

A quoi s’ajoute la très forte baisse du cours du baril depuis un an et demi (aujourd’hui, au-dessous de 30 dollars), décidée par l’Arabie saoudite et peut-être amplifiée par l’arrivée sur le marché pétrolier de l’Iran, délivré en janvier d’une grande partie des sanctions internationales. Lire le reste de cet article »

Syrie. La «guerre sainte» russe… dans l’attente de ses contrecoups

Publié par Alencontre Le 26 - octobre - 2015

Syria-Russia-military-presence-606049Par David Hearst

Le vendredi 23 octobre 2015, à Vienne, étaient réunis les ministres des Affaires étrangères de la Russie, des Etats-Unis, de l’Arabie saoudite et de la Turquie. Le statut de Bachar el-Assad dans une prétendue transition – Bachar se déclarant prêt à des «élections» (il en a l’expérience, comme Poutine!) – était l’objet affirmé de négociations, sans divergences sur le fond entre les Etats-Unis, la Russie… et l’Allemagne. Lire le reste de cet article »


FIFA : comprendre le "système Blatter" en 5... par lemondefr

C’est une bombe que vient de lancer Der Spiegel. Dans un article intitulé «Le complot», l’hebdomadaire allemand dévoile un document qui relance le feuilleton «borgiesque» à la Fédération internationale de football (FIFA).

Ledit document est une proposition de contrat envoyée le 19 décembre 2014 par le cabinet d’avocats californien Quinn Emanuel (QE) au directeur juridique de la FIFA, Marco Villiger. Dans ce document, QE s’engage à défendre les intérêts de la Fédération contre le département d’Etat de la justice américaine.

Le contrat est signé le 5 janvier 2015 par le secrétaire général de l’organisation, Jérôme Valcke, et par son adjoint et directeur financier Markus Kattner, puis tamponné par M. Villiger.

La chronologie apparaît troublante dans la mesure où l’administration de la FIFA semble avoir été au courant de la menace exercée par les autorités américaines «142 jours» avant le fameux coup de filet du 27 mai 2015, à Zurich (Suisse). Ce jour-là, plusieurs dignitaires de l’instance planétaire avaient été interpellés pour corruption, fraude et blanchiment d’argent. Cette vague d’arrestations avait eu lieu deux jours avant la réélection du SuisseSepp Blatter, le 29 mai 2015, pour un cinquième mandat à la présidence de la FIFA.

«Un complot interne»

La tornade judiciaire avait finalement conduit le Valaisan à remettre son mandat à disposition, le 2 juin 2015. Sepp Blatter, dont la signature manque sur le contrat scellé avec QE, assure qu’il «n’était pas du tout au courant» de cet accord. Celui qui a été suspendu six ans pour un paiement de 2 millions de francs suisses (1,8 million d’euros) fait en 2011 à l’ancien président de l’Union des associations européennes de football (UEFA), Michel Platini – lui-même radié quatre ans – se dit victime d’un «complot interne». (Le Monde, 12 août 2017, à 12h44, à suivre sur le site de ce quotidien)

Recent Comments

Le site alencontre.org existe depuis plus de 12 ans. Il vient de changer d’aspect. De manière significative. Mais il n’a pas modifié ses objectifs : informer, analyser, afin de faciliter une compréhension des réalités économiques, sociales, politiques à l’échelle internationale. Dans ce sens, ce site valorise la liaison qui peut s’établir entre comprendre et agir, dans une perspective socialiste et démocratique. Ce «lifting» a été effectué pour répondre aux exigences d’un nombre croissant de lectrices et lecteurs. Nous espérons que celui-ci entrera en résonance avec les attentes des visiteurs de A l’Encontre et de La Brèche. Il leur appartiendra, aussi, de s’en approprier le contenu et de le commenter. Vous pouvez nous contacter sur redaction@alencontre.org