jeudi
12
décembre 2018

A l'encontre

La Brèche

Grèce. La trajectoire du PIB grec et celle du QI des journalistes économiques
Changements au sommet et mobilisation populaire à un tournant
Laos-Birmanie-Bangladesh. Dernières destinations en vogue du tourisme sexuel
Violences à l’encontre des femmes en Syrie: briser le silence
Brésil. Le verbe «flexibiliser» est une manière douce de dire qu’il faut déconstruire les droits des travailleurs et travailleuses
Solidarité avec le personnel de Gate Gourmet.
France. Coût réel de la «flat tax»

Archives septembre 2018

Grèce. «Ni Syriza, ni la Nouvelle démocratie»…

Publié par Alencontre Le 30 - septembre - 2018

Thessalonique. Alexis Tsipras applaudi par le secrétaire au Commerce
des Etats-Unis, Wilbur Ross (le troisième depuis la gauche), accompagné
de 55 représentants de firmes états-uniennes

Par Antonis Ntavanellos

Le seul intérêt de la présentation des programmes de SYRIZA et de Nouvelle Démocratie (ND) lors de la Foire Internationale de Thessalonique (le 8 septembre 2018) est qu’ainsi a été démontrée, de manière concrète, la convergence et coexistence concurrentielle d’Alexis Tsipras et Kyriákos Mitsotákis (ND) dans les conditions créées par la prétendue «fin» des mémorandums [1].

Si on laisse cette politique se développer sans opposition, il en résultera une austérité brutale, pérenne, pour la majorité sociale, associée à la tentative Lire le reste de cet article »

Brésil. Le Nordeste, champ de bataille décisif de la présidentielle au Brésil

Publié par Alencontre Le 29 - septembre - 2018

F. Haddad en campagne dans l’Etat du Pernambouc (capitale Recife)

Par Michel Leclercq

«Haddad, on ne sait pas ce qu’il a fait. Si c’était Lula, je voterais pour lui. Mais il n’est pas Lula. Je vais voter pour Bolsonaro.» À quelques mètres d’une marée rouge qui a envahi la place Maciel-Pinheiro, dans le centre historique de Recife [capitale de l’État du Pernambouc], Andreza Lima vend des plats chauds dans une petite baraque en bois. «De quoi survivre, pas de quoi vivre», dit cette femme de 29 ans. Sa voix est couverte par une bruyante sono martelant «Lula c’est Haddad, Haddad c’est Lula». Andreza n’est pas convaincue. «Lula, c’est Lula», assure-t-elle. Lire le reste de cet article »

Grèce. La persécution politique à l’encontre de Panayiotis Lafazanis, porte-parole de l’Unité populaire

Publié par Alencontre Le 29 - septembre - 2018

«Ils ont essayé de nous enterrer, ils ne savaient pas que nous étions
des graines.» Panayiotis Lafazanis

Par Thanasis Petrakos

Lorsque, en décembre 2017, le gouvernement a déposé l’amendement sur la possibilité d’ouverture de poursuites à l’initiative du ministère public et l’imposition de sanctions sévères contre tous ceux qui s’opposent aux mises aux enchères des domiciles des foyers populaires, l’Unité Populaire (LaE) avait déclaré que: «Le gouvernement des Tsipras-Kammenos (Syriza-Grecs indépendants) afin de rendre service Lire le reste de cet article »

Ryanair: un modèle décrié pourtant copié

Publié par Alencontre Le 28 - septembre - 2018

Par Eric Renette

Le modèle économique de la compagnie low-cost est aujourd’hui remis en question à travers une grève générale dans toute l’Europe. En 20 ans, Ryanair a largement modifié l’aérien européen, au-delà des low-cost.

Décodage

Ce vendredi 28 septembre, la première compagnie aérienne européenne, la low-cost Ryanair (130 millions de passagers en 2017-2018) va connaître sa plus importante opposition. Une grève est annoncée par les syndicats du personnel de cabine en Allemagne, en Belgique, en Espagne, en Italie, aux Pays-Bas et au Portugal et des pilotes en Belgique et Pays-Bas. Lire le reste de cet article »

Nicaragua. «La recherche de l’unité dans la Concertation bleue et blanche»

Publié par Alencontre Le 28 - septembre - 2018

Mónica López Baltonado lors de l’entretien dans l’émission
Esta Noche, fille de Mónica Baltonado et de Julio López, active dans l’AMS, au même titre que Léa Guido

Entretien avec
Mónica López Baltodano

L’Articulation des mouvements sociaux (AMS) et les organisations de la société civile ont récemment présenté une proposition visant à former une Concertation nationale bleue et blanche (Concertación Nacional Azul y Blanco). Ce serait un espace dans lequel pourraient se rassembler toutes les forces organisées qui «sont convaincues que la lutte est civique et non-violente». Son objectif premier est de discuter des initiatives à prendre pour contraindre le gouvernement de Daniel Ortega et Rosario Murillo à quitter le pouvoir.

Mónica López Baltodano, avocate et membre de l’AMS, a expliqué dans un entretien lors de l’émission de télévision Lire le reste de cet article »

Syrie. «Réconciliation» et moukhabarat. «Le régime Assad a la mémoire très longue»

Publié par Alencontre Le 27 - septembre - 2018

En mars 2011, quand à Damas, la soulèvement populaire contre la dictature clamait: «Deraa est la Syrie»

Par Benjamin Barthe

Dans la rhétorique du gouvernement syrien, la province de Deraa, à la pointe sud du pays, que les forces loyalistes ont reconquise au mois de juillet, est une zone désormais «réconciliée». Comme dans la Ghouta, la banlieue de Damas reprise trois mois plus tôt, les opposants qui n’ont pas été transférés en bus vers Idlib, le dernier fief de l’insurrection, au nord-ouest, ont reçu une offre d’amnistie. Près de 150’000 d’entre eux ont commencé une procédure dite de «régularisation» (taswiyat) censée les prémunir contre toute Lire le reste de cet article »

«Plus aucun bateau d’ONG pour sauver les migrants»

Publié par Alencontre Le 27 - septembre - 2018

Par Lorraine Khil

Le scénario du pire ne cesse de se poursuivre en Méditerranée, où les sauvetages d’embarcations surchargées de migrants semblent de plus en plus chaotiques. Les récentes mésaventures de l’Aquarius, le dernier navire spécialement dédié à la recherche et aux secours en Méditerranée, témoignent de procédures de secours en déliquescence, sans cadre clair.

Après avoir finalement pu transférer ses 58 rescapés à proximité de Malte, le navire affrété par l’ONG SOS Lire le reste de cet article »

Le travail dans les entrepôts à l’heure de «l’économie numérique»

Entre votre livraison à domicile d’une commande passé à Amazon et les profits nets de Jeff Bezos, le patron d’Amazon, il y a un «problème». Le tout «fonctionne» sur la base d’une plate-forme qui organise une très nombreuse main-d’œuvre. «Elle» – ses fonctions sont conçues par la direction du groupe – intensifie et contrôle au plus près du travail des salarié·e·s; «elle» contribue à rendre les emplois plus précaires et instables.

Au cours de cette session du séminaire consacré au capitalisme, à Toronto (Canada), Alessandro Delfanti discute des changements à l’œuvre dans l’organisation du travail, de la composition de la classe salariée et de l'évolution des rapports de travail résultant des relations entre le capitalisme et la technologie. Il le fait sur la base d'une étude récente d’un entrepôt d’Amazon en Italie.

Alessandro Delfanti enseigne à l'Institut de Communication, Culture, Information et technologie à l'Université de Toronto. Il fut l'un des principaux membres fondateurs du réseau Log Out! Réseau de résistance des travailleurs et travailleuses à l'intérieur et contre l’économie des plates-formes. Son intervention est en langue anglaise. (Réd. A l’Encontre)

Recent Comments

Le site alencontre.org existe depuis plus de 12 ans. Il vient de changer d’aspect. De manière significative. Mais il n’a pas modifié ses objectifs : informer, analyser, afin de faciliter une compréhension des réalités économiques, sociales, politiques à l’échelle internationale. Dans ce sens, ce site valorise la liaison qui peut s’établir entre comprendre et agir, dans une perspective socialiste et démocratique. Ce «lifting» a été effectué pour répondre aux exigences d’un nombre croissant de lectrices et lecteurs. Nous espérons que celui-ci entrera en résonance avec les attentes des visiteurs de A l’Encontre et de La Brèche. Il leur appartiendra, aussi, de s’en approprier le contenu et de le commenter. Vous pouvez nous contacter sur redaction@alencontre.org