samedi
27
mai 2017

A l'encontre

La Brèche

Déclaration des syndicats irakiens et internationaux

Publié par Alencontre le 18 - mai - 2011

L’Union syndicale Solidaires, avec d’autres organisations (la CGIL d’Italie, la CNT de France, l’U.S.Labor Against the War des États-Unis) soutient cette déclaration de onze syndicats d’Irak, lancée à l’occasion du 1er mai.

Nous, syndicalistes irakiens et membres de la société civile, individus et organisations, ensemble avec nos amis de l’initiative de solidarité avec la société civile irakienne (Iraqi Civil Society Solidarity Initative –ICSSI), et les syndicats et fédérations internationales, félicitons les travailleurs irakiens de tous les secteurs de l’économie ainsi que le peuple irakien à l’occasion de la journée internationale des travailleurs. Alors que nous célébrons cette journée historique et importante, nous émettons les revendications suivantes concernant les droits fondamentaux et les besoins du mouvement ouvrier et des syndicats irakiens. Nous demandons à tous de diffuser largement ces demandes et de les porter aux autorités irakiennes et aux acteurs internationaux afin que les syndicats irakiens soient libres de s’organiser et que les travailleurs dans tout l’Irak soient respectés, payés un salaire juste et équitable, travaillent dans des conditions sûres et saines, et bénéficient de toutes leurs libertés démocratiques et de leurs droits.

• 1. Nous exigeons une nouvelle législation du travail fondée sur des normes internationales reconnues concernant la journée de travail, le système de rémunération, et la liberté d’association des travailleurs. Ceci est primordial pour, et compatible avec les changements démocratiques que le mouvement syndical veut construire en Irak.

• 2. Toutes les restrictions à la liberté de réunion et d’action syndicale en Irak doivent être immédiatement levées. Toutes les lois et procédures arbitraires imposées par l’ancien régime dans le but de réprimer le mouvement ouvrier, en particulier dans le secteur public, doivent être immédiatement supprimées. Une nouvelle loi doit garantir le droit de tous les travailleurs à se syndiquer.

• 3. Le peuple irakien doit avoir la possibilité de travailler. Où il n’y a pas de travail approprié, les travailleurs doivent recevoir des indemnités de chômage. Les travailleurs ont droit à la sécurité sociale et à des réglementations qui protègent leur santé et leur sécurité.

• 4. Nous demandons la participation des syndicats irakiens et de leurs représentants élus dans toutes les discussions sur les lois mentionnées ici ou toute autre loi ou décision concernant le travail et les syndicats. Aucune loi ou procédure concernant le travail ou les syndicats ne peut être légitime sans la participation de représentants des travailleurs à sa création. Les travailleurs et les syndicats doivent avoir un dialogue social ouvert avec le gouvernement irakien.

• 5. Actuellement, alors que le mouvement syndical irakien et ses partenaires cherchent à renforcer les structures démocratiques de l’Irak, nous nous félicitons de la participation du système judiciaire irakien et de ses représentants lors des élections syndicales pour ratifier les résultats des élections. En même temps, nous rejetons toute tentative des organismes gouvernementaux pour interférer dans les décisions ou les actions des syndicats.

• 6. Le mouvement ouvrier irakien et les syndicats et leurs partenaires approuvent toutes les mesures prises par le gouvernement irakien pour lutter contre la corruption et le sectarisme, et demandent que ces efforts soient complets et précis, et appliqués à tous les niveaux du gouvernement et de la société, des plus hauts sommets jusqu’à la base.

• 7. Le mouvement ouvrier irakien et les syndicats et leurs partenaires proclament le droit de tous les Irakiens à se réunir, protester, et manifester en utilisant des méthodes non-violentes. Nous demandons la protection de ce droit et dénonçons toute tentative de le nier.

• 8. Le mouvement ouvrier irakien et les syndicats et leurs partenaires, soulignent l’importance de médias libres et indépendants dans une société démocratique. Nous exigeons qu’aucune restriction arbitraire ne soit imposée sur les médias et que les journalistes soient protégés contre les attaques et la censure.

• 9. Le mouvement ouvrier irakien et les syndicats et leurs partenaires soulignent l’importance de la loi sur la création d’organisations non gouvernementales et exhortent le gouvernement à mettre fin aux retards et atermoiements dans l’enregistrement des organisations non gouvernementales.

• 10.Le mouvement ouvrier irakien et les syndicats et leurs partenaires proclament leur solidarité avec les victimes de violations des droits de l’Homme partout dans le monde. Nous demandons le plein respect des droits de l’Homme pour tous, l’indemnisation pour ceux qui ont souffert, des efforts pour juger ceux qui ont violé les droits des autres sans délai.

• 11.Le mouvement ouvrier irakien et les syndicats et leurs partenaires célèbrent le principe du respect des droits des femmes et l’égalité avec les hommes. Nous demandons instamment une action rapide pour assurer une représentation et une participation égale des femmes au gouvernement irakien.

• 12.Le mouvement ouvrier irakien et les syndicats et leurs partenaires soulignent la nécessité de réduire l’écart entre les salaires des ouvriers et employés et les salaires des dirigeants. Nous appelons à des réductions immédiates et drastiques de l’appareil ministériel et du gouvernement et à la fin du gaspillage d’argent public pour des postes inutiles attribués comme des faveurs sectaires ou partisanes ou des pots-de-vin.

Syndicats signataires : Union of unemployed persons – Kurdistan; Iraqi federation of oil unions (IFOU); Kurdish General Workers Syndicate Union (KGWSU); Kirkuk General Workers Syndicate Union (KGWSU)- Kirkuk; General federation of workers’councils and unions in Iraq; General Workers Syndicate Union of Salahadin; General Federation of Iraqi Workers (GFIW); Union of Agricultural Workers and Food; Federation of Workers’ Councils and Unions in Iraq (FWCUI); Electricity Workers and Technicians Union; Electricity Workers and Technicians Union in Basra.

Vous pouvez écrire un commentaire, ou utiliser un rétrolien depuis votre site.

Ecrire un commentaire





Qui sont les électeurs derrière le vote record en faveur du Front national au second tour de la présidentielle? La carte des scores du parti de Marine Le Pen en recouvre une autre, qui n’est pas celle de l’immigration. En cinq minutes, Ludovic, Stéphane et Xavier délivrent quelques clés d'analyse et de compréhension. Car «diaboliser ce vote ne le fait pas baisser», expliquent les trois vidéastes du collectif Osons Causer.

Recent Comments

Le site alencontre.org existe depuis plus de 12 ans. Il vient de changer d’aspect. De manière significative. Mais il n’a pas modifié ses objectifs : informer, analyser, afin de faciliter une compréhension des réalités économiques, sociales, politiques à l’échelle internationale. Dans ce sens, ce site valorise la liaison qui peut s’établir entre comprendre et agir, dans une perspective socialiste et démocratique. Ce «lifting» a été effectué pour répondre aux exigences d’un nombre croissant de lectrices et lecteurs. Nous espérons que celui-ci entrera en résonance avec les attentes des visiteurs de A l’Encontre et de La Brèche. Il leur appartiendra, aussi, de s’en approprier le contenu et de le commenter. Vous pouvez nous contacter sur redaction@alencontre.org