mercredi
12
décembre 2018

A l'encontre

La Brèche

1566328Par Thanasis Kourkoulas, responsable du mouvement KAR (Déportons le racisme – Kinisi Apelaste to Ratsismo)

Les réfugié·e·s font actuellement face à une situation dramatique en Grèce. Le gouvernement et l’Etat grec les rassemblent au sein de camps dits de rétention, dans des conditions misérables. La mise en œuvre de l’accord réactionnaire entre l’Union européenne, la Grèce et la Turquie (qui prévoit des déportations massives de réfugié·e·s) a débuté il y a une semaine.

Jusqu’à aujourd’hui, la survie de milliers de réfugié·e·s dépend d’une vague émouvante de solidarité de la part des classes populaires, cela malgré les difficultés sans précédent face auxquelles elles se trouvent elles-mêmes à la suite de nombreuses années de crise et d’un cumul de mesures d’austérité.

Les organisations antiracistes font de leur mieux, atteignant leurs limites autant en termes d’endurance humaine que de ressources matérielles.

Le mouvement Déportons le racisme est l’un des principaux mouvements qui organisent la lutte antiraciste et développent des initiatives de solidarité matérielle avec les réfugié·e·s. Déportons le racisme soutient l’Ecole du dimanche des immigré·e·s, l’une des plus anciennes organisations antiracistes de Grèce. Elle vise à coordonner la collecte de biens de première nécessité (aliments, médicaments, vêtements) et leur distribution aux réfugié·e·s qui en ont le plus besoin. La Hellenic Open University (EAP) a décerné à l’Ecole du dimanche le titre de l’une des principales organisations engagées dans la solidarité bénévole.

Nous souhaitons souligner le fait qu’autant Déportons le racisme que l’Ecole du dimanche refusent de recevoir des fonds en provenance du gouvernement actuel ou de l’Etat afin de garantir leur indépendance politique, en particulier dans le contexte des accords passés entre l’UE, la Turquie et la Grèce.

En ce moment crucial, nous lançons un appel à la solidarité internationale et aux contributions financières. Soyez certains que même les montants les plus petits sont d’une très grande valeur pour nous. Soyez assurés que cette aide sera utilisée de la meilleure façon pour soutenir les réfugié·e·s.

Toute contribution peut être envoyée sur le compte bancaire du mouvement Déportons le racisme:

Bank account of the movement “Deport Racism” (KAR):
Piraeus Bank
Number of bank account: 5018-031163-603
Name: Kinisi Apelaste to Ratsismo
IBAN: GR25 0172 0180 0050 1803 1163 603
BANK SWIFT-BIC: 2018 (indication initiale mal transmise)
BANK SWIFT-BIC: PIRBGRAA
Bank branch number: 2018
Bank address: PLATIA ATTIKIS 4
Postal code: 104 40

Cette contribution doit être confirmée par e-mail à l’adresse suivante:
sotmart@gmail.com

 

Vous pouvez écrire un commentaire, ou utiliser un rétrolien depuis votre site.

Ecrire un commentaire




Le travail dans les entrepôts à l’heure de «l’économie numérique»

Entre votre livraison à domicile d’une commande passé à Amazon et les profits nets de Jeff Bezos, le patron d’Amazon, il y a un «problème». Le tout «fonctionne» sur la base d’une plate-forme qui organise une très nombreuse main-d’œuvre. «Elle» – ses fonctions sont conçues par la direction du groupe – intensifie et contrôle au plus près du travail des salarié·e·s; «elle» contribue à rendre les emplois plus précaires et instables.

Au cours de cette session du séminaire consacré au capitalisme, à Toronto (Canada), Alessandro Delfanti discute des changements à l’œuvre dans l’organisation du travail, de la composition de la classe salariée et de l'évolution des rapports de travail résultant des relations entre le capitalisme et la technologie. Il le fait sur la base d'une étude récente d’un entrepôt d’Amazon en Italie.

Alessandro Delfanti enseigne à l'Institut de Communication, Culture, Information et technologie à l'Université de Toronto. Il fut l'un des principaux membres fondateurs du réseau Log Out! Réseau de résistance des travailleurs et travailleuses à l'intérieur et contre l’économie des plates-formes. Son intervention est en langue anglaise. (Réd. A l’Encontre)

Recent Comments

Le site alencontre.org existe depuis plus de 12 ans. Il vient de changer d’aspect. De manière significative. Mais il n’a pas modifié ses objectifs : informer, analyser, afin de faciliter une compréhension des réalités économiques, sociales, politiques à l’échelle internationale. Dans ce sens, ce site valorise la liaison qui peut s’établir entre comprendre et agir, dans une perspective socialiste et démocratique. Ce «lifting» a été effectué pour répondre aux exigences d’un nombre croissant de lectrices et lecteurs. Nous espérons que celui-ci entrera en résonance avec les attentes des visiteurs de A l’Encontre et de La Brèche. Il leur appartiendra, aussi, de s’en approprier le contenu et de le commenter. Vous pouvez nous contacter sur redaction@alencontre.org