mercredi
22
mai 2019

A l'encontre

La Brèche

Catalogne-Etat espagnol. Appel à la grève générale le 3 octobre

Publié par Alencontre le 27 - septembre - 2017

Communiqué de la CGT de Catalogne

La date proposée pour la grève générale est le 3 octobre. Elle sera confirmée aujourd’hui lors d’une réunion avec d’autres syndicats et des organisations sociales.

«La grève générale est convoquée dans tous les secteurs productifs.

Au cours des dernières années, les travailleuses et les travailleurs de Catalogne ont souffert d’une dégradation importante de leurs conditions d’existence. Nous avons été touchés par une baisse générale des salaires. Nous avons vu comment les [contre-]réformes de la législation du travail de 2010 et de 2012 ont engendré une impuissance croissante face au patronat, laquelle s’est traduite par une précarité plus grande ainsi que par une aggravation générale de nos conditions de travail. Dans le même temps, nous avons assisté à une hausse de la répression. Des grévistes et des militants sociaux ont été traînés devant les tribunaux, des amendes ont été infligées suite à l’adoption de la Loi muselière [qui criminalise les mouvements sociaux], etc. Au cours de ces derniers jours et de ces dernières semaines, nous avons observé comment cette répression s’est étendue à d’autres secteurs de notre société, aboutissant à ce qui semble un processus général de suspension des droits civils par l’Etat.

Ces raisons ont motivé le Comité confédéral de la CGT de Catalogne, réuni mardi soir (27 septembre), avec une représentation de presque toutes ses fédérations territoriales et sectorielles, à décider d’appeler une grève générale pour le 3 octobre prochain. Cet appel à la grève entend, concrètement, mettre en avant trois thèmes:

Mettre un terme à la suspension des droits civils imposée au cours des derniers jours (avec des perquisitions, la fermeture de sites internet, la violation du secret de la correspondance, l’interdiction de rassemblements et de meetings, etc.). Ces droits civils avaient déjà été considérablement affaiblis lors des dernières réformes du Code pénal et l’adoption de la «loi muselière». Cette restriction des droits érode la capacité de défense de la classe laborieuse dans tous les domaines et, en particulier, sur les lieux de travail.

2° Le refus de la présence d’organes policiers et militaires dans de nombreux lieux de travail, comme cela a été le cas au cours des dernières semaines dans diverses imprimeries, écoles, entreprises de messagerie [l’Etat espagnol a interdit la diffusion de toute propagande ou matériel de vote par le biais des services postaux], etc.

L’abolition des [contre-]réformes du travail de 2010 et 2012.

Cette grève générale s’inscrit dans le cadre de l’appel général lancé par notre organisation et d’autres mouvements ainsi que des collectifs sociaux. Il s’adresse à toute la population en faveur de la défense des libertés publiques. En ce sens, elle vise à stimuler et à défendre une mobilisation sociale large.

Le secrétariat permanent du Comité confédéral de la CGT de Catalogne (27 septembre 2017) [Traduction A L’Encontre]  

Vous pouvez écrire un commentaire, ou utiliser un rétrolien depuis votre site.

1 commentaire

  1. Les oiseaux de la tempête dit:

    […] http://alencontre.org/europe/espagne/catalogne-etat-espagnol-appel-a-la-greve-generale-le-3-octobre.… […]

    Ecrit le 30 septembre, 2017 à 2017-09-30T10:36:14+00:000000001430201709

Ecrire un commentaire




Les dominants, l'euphémisation des termes et la novlangue

George Carlin (1937-2008) était un «humoriste» politique et social qui décortiquait la société capitaliste américaine et éclairait ses principaux traits. Dans ce spectacle donné en 1990, il instruisait le procès de la novlangue qui s'est imposé avec force depuis lors, aussi bien dans la gestion des guerres impérialistes que dans le management des entreprises, pour s'enraciner dans la vie quotidienne. Après la crise des «subprimes», on n'est plus «sans domicile», mais on a choisi un «mobile home» avec le peu d'épargne qui a résisté à la fonte brutale imposée par les banques et les assurances et qui a contraint des propriétaires de petites maisons à s'acheter une caravane de seconde main et de chercher, dans les vastes contrées des Etats-Unis, un nouvel emploi.

George Carlin avait un esprit décapant, donc éliminant les idées superficielles dominantes pour faire ressortir le véritable sens de ce qu'elles ont pour fonction de cacher, de camoufler.

(Réd. A l’Encontre)

Recent Comments

Le site alencontre.org existe depuis plus de 12 ans. Il vient de changer d’aspect. De manière significative. Mais il n’a pas modifié ses objectifs : informer, analyser, afin de faciliter une compréhension des réalités économiques, sociales, politiques à l’échelle internationale. Dans ce sens, ce site valorise la liaison qui peut s’établir entre comprendre et agir, dans une perspective socialiste et démocratique. Ce «lifting» a été effectué pour répondre aux exigences d’un nombre croissant de lectrices et lecteurs. Nous espérons que celui-ci entrera en résonance avec les attentes des visiteurs de A l’Encontre et de La Brèche. Il leur appartiendra, aussi, de s’en approprier le contenu et de le commenter. Vous pouvez nous contacter sur redaction@alencontre.org