samedi
20
octobre 2018

A l'encontre

La Brèche

Nicaragua. «Manifeste de l’Unité Nationale Bleue et Blanche»

Publié par Alencontre le 9 - octobre - 2018

Présentation à Managua du Manifeste «Unité nationale bleue et blanche»

Dans un résumé de la présentation de ce Manifeste – avant que 41 organisations diverses l’adoptent formellement – Monica Lopez Baltonado en résumait l’esprit et le contenu lors d’un entretien accordé à l’émission Esta Noche. Les lectrices et lecteurs peuvent s’y reporter en consultant l’article publié sur ce site en date du 28 septembre 2018. (Rédaction A l’Encontre)

***

Unité Nationale pour la Justice et la Démocratie

La dictature du couple Ortega-Murillo, qui a conduit le Nicaragua à une grave crise des Droits humains en violant la Constitution et les lois, ne se maintient que par la violence et la répression. Les forces policières, paramilitaires, et de choc, ont soumis le peuple à un massacre qui, à ce jour, a causé l’assassinat de plus de 400 personnes, plus de trois mille blessées, un nombre indéterminé de personnes disparues, séquestrées, capturées, torturées et criminalisées, et plus de 347’000 emplois perdus.

Nous, les mouvements, organisations, forces sociales, politiques, et économiques, diverses et plurielles, qui dans tout le pays avons mené la résistance civique et pacifique contre ce gouvernement autoritaire, corrompu, népotique et criminel, rendons publique la fondation de l’Unité Nationale Bleue et Blanche, avec laquelle nous commençons une nouvelle étape d’organisation et de mobilisation pour la conquête de la liberté, la justice et la démocratie.

L’unité de toutes les forces est impérative pour continuer et approfondir la lutte afin d’aboutir au départ de la dictature et à la construction de la démocratie à laquelle nous aspirons. Cette unité marque une croissance de la résistance pacifique des citoyennes et citoyens, un renforcement de nos capacités de planification, coordination, organisation et réalisation d’actions de protestation et de dénonciation. Elles expriment clairement et catégoriquement que la majorité du peuple nicaraguayen rejette un régime dictatorial et répressif qui a commis des délits de lèse-humanité, pour lesquels leurs auteurs seront jugés.

Le Nicaragua vit une débâcle économique, qui est le produit de la répression du régime. Les secteurs les plus affectés sont le commerce, le tourisme, les hôtels et les services, les manufactures et la construction et c’est la base la plus fragile de la pyramide sociale qui est la plus touchée. Nous faisons nôtre l’engagement pour l’amélioration de l’économie, pour sa réactivation et pour revenir à une croissance en chiffres et en qualité de vie. Pas un emploi de moins, pas une vie perdue de plus !

Objectif

L’objectif principal de cette Unité Nationale Bleue et Blanche, c’est de construire un Nicaragua avec démocratie, liberté, justice, institutions constitutionnelles et respect des Droits humains. Pour y arriver, il est indispensable que les Ortega-Murillo quittent rapidement le pouvoir, par des voies démocratiques.

Principes et Valeurs

  1. Ce qui nous unit, ce sont les symboles de la Patrie, et en particulier le drapeau national bleu et blanc.
  2. Notre lutte est civique et pacifique.
  3. La résistance pacifique est menée par les citoyennes et citoyens.
  4. Nous soutenons l’engagement pour la liberté, la justice, la démocratie, le respect sans restriction des Droits humains et de l’Etat de Droit.
  5. La transparence et l’honnêteté sont la base pour construire la confiance.
  6. Le dialogue et la négociation sont les principes de base pour atteindre ces objectifs.
  7. Nous assumons le respect de la diversité et de la pluralité des identités et la non-discrimination.
  8. Nos relations sont horizontales, sans caudillisme, ni avant-gardisme.
  9. Nous réalisons un exercice démocratique et de consensus dans notre prise de décisions dans tous les domaines de nos tâches et à tous les niveaux.
  10. Notre désir, c’est que le Nicaragua croisse économiquement dans l’équité et la liberté.

Revendications urgentes

  1. Un dialogue national pour accorder les termes et les conditions de la transition démocratique. Nous appuyons les évêques de la Conférence épiscopale du Nicaragua comme médiateurs et témoins; et l’Alliance Civique pour la Justice et la Démocratie comme représentante de la société nicaraguayenne dans cette négociation. Nous sollicitons comme garants l’Organisation des Etats américains (OEA), l’organisation des Nations Unies (ONU) et l’Union européenne (UE).
  2. Arrêt immédiat de la répression: menaces, harcèlement, agressions, disparitions et déplacements forcés, séquestrations, arrestations, violences sexuelles, viols, tortures, et assassinats de citoyens qui défendent leurs droits.
  3. Libération immédiate des prisonnières et prisonniers politiques, fin de la criminalisation et poursuite pénale du droit à manifester, annulation de ces jugements, ainsi que dédommagement des victimes et personnes incarcérées.
  4. Elections anticipées à court terme, municipales, régionales, et nationales, avec une Autorité électorale restructurées et des observateurs nationaux et internationaux qui garantissent des élections inclusives, plurielles, transparentes et contradictoires. Pour cela il faudra réaliser les changements légaux et institutionnels qui garantissent cela et permettent une large participation de partis politiques et alliances électorales avec leur propre identité.
  5. Respect de la liberté d’association, de manifestation et d’expression des citoyens et citoyennes, ainsi que le respect du libre exercice du journalisme indépendant.
  6. Arrêt des licenciements, intimidations, et représailles, qui frappent le personnel des services de l’Etat, et qu’on ne les oblige pas à exercer une activité politique de parti.
  7. Arrêt des représailles gouvernementales contre les policiers qui refusent d’exécuter les ordres de réprimer les citoyens qui résistent pacifiquement à la dictature.
  8. Action de l’armée en conformité avec ses fonctions établies par la Constitution et respectant les Droits humains.
  9. Promotion d’un développement humain et durable.
  10. Arrêt des attaques contre le secteur privé et organisations de la société civile accusées de pratiques terroristes.

Engagements

L’Unité Nationale Bleue et Blanche s’engage à promouvoir et défendre :

  1. Qu’il n’y ait pas d’impunité des crimes commis par le régime Ortega-Murillo et que s’applique une justice de transition, basée sur la vérité, la justice, la réparation et la garantie de non-récidive. Pour contribuer à cet objectif, il faudra élargir le mandat du Groupe International d’Experts Indépendants (GIEI) de la Commission Interaméricaine des Droits Humains (CDIH).
  2. L’application des recommandations contenues dans les rapports de la CDIH et du Haut-Commissariat des Nations Unies aux Droits Humains, ainsi que d’autres recommandations émises par les différents organismes du système interaméricain et mondial.
  3. Investigation, recherche et identification, des personnes enlevées et disparues et dédommagement des victimes.
  4. Désarmement et dissolution des corps paramilitaires créés par le régime Ortega-Murillo et destruction des armes saisies.
  5. Restructuration de la Police nationale et épuration de son commandement. Sanctions, conformes à la loi, des officiers et policiers qui ont ordonné et exécuté des assassinats et tout type d’actes répressifs contre les citoyens. Que soient reconnus les policiers qui ont refusé de réprimer la population.
  6. Réintégration à leurs postes de travail des professionnels de la santé, de l’éducation, et d’autres institutions de l’Etat, licenciés pour raisons politiques.
  7. Rétablissement de l’autonomie universitaire et respect de l’autonomie de la Côte caraïbe, des communautés indigènes, celles d’ascendance africaine, et de l’autonomie des municipalités.
  8. Dérogation de toutes les normes qui violent la souveraineté nationale et les droits fondamentaux, comme la Loi 840 pour la construction d’un canal interocéanique par le Nicaragua.
  9. Un modèle de développement socio-économique qui encourage le libre marché et le bien-être social.
  10. En coordination avec divers secteurs, des programmes de réactivation économique qui incluent tous les acteurs économiques du pays et pas seulement ceux liés au régime.
  11. Respect de la propriété privée.
  12. Libre retour des exilés pour raisons politiques et économiques.
  13. Respect des libertés et droits fondamentaux.

L’histoire du Nicaragua a démontré le courage et la capacité de ce peuple pour défendre sa liberté. Nous nous unissons sous notre drapeau bleu et blanc pour obtenir le départ de la dictature Ortega-Murillo, et pour poser les bases pour un Nicaragua démocratique, libre et juste pour les générations présentes et futures.

Cette unité nationale va se matérialiser dans chaque territoire de notre géographie, à la campagne et dans les villes. Cette unité nationale sera ouverte à la diversité des acteurs qui, en assumant les principes de cette unité, seront disposés à contribuer au changement dont le Nicaragua a besoin.

Nous reconnaissons l’appui de la communauté internationale au peuple du Nicaragua à la recherche de solutions à la grave crise sociopolitique. Nous reconnaissons en particulier les efforts réalisés par l’Organisation des Etats américains (OEA), l’Organisation des Nations Unies (ONU) et l’Union européenne (UE), et nous les appelons à redoubler d’efforts pour la défense des droits humains du peuple du Nicaragua et l’instauration de la démocratie. (Traduction A l’Encontre)

VIVE LE NICARAGUA
UNITÉ NATIONALE BLEUE ET BLANCHE

4 octobre 2018

Souscrivent ce Manifeste adressé à la Nation, les organisations suivantes :

  1. Alianza Cívica por la Justicia y la Democracia
  2. Articulación de Movimientos Sociales y Organizaciones de la Sociedad Civil
  3. Comité de Madres de Caídos
  4. Comité de Prisioneras y Prisioneros Políticos
  5. Frente Amplio por la Democracia
  6. Democracia en Marcha
  7. Movimientos 19 de Abril de tantas ciudades
  8. Movimiento por Nicaragua
  9. Articulación Feminista
  10. Alianza Universitaria Nicaraguense
  11. Patria Libre
  12. Grupo Guardabarranco
  13. Unidad Médica Nicaragüense
  14. Movimiento 19 de Abril Somoto – Madriz
  15. Movimiento 19 de Abril Estelí
  16. Movimiento 19 de Abril Masaya
  17. Movimiento 19 de Abril Chinandega
  18. Movimiento 19 de Abril Jinotega
  19. Movimiento 19 de Abril Nandaime
  20. Alianza Cívica Jinotega
  21. Alianza Azul y Blanco Ciudad Sandino
  22. Alianza Azul y Blanco Mateare
  23. Territorio de las Segovias
  24. Coalición Matagalpa
  25. Movimiento Acción Joven Nicaragua
  26. Unidad Azul y Blanco
  27. Guardabarranco
  28. Grupo Apoyo Nacional
  29. Patria Libre y Vivir
  30. Nicaragua Unete
  31. Unidad Médica Nicaragüense
  32. Medios independientes
  33. Mesa Nacional LGTBI Nicaragua
  34. Unidad Nacional de la Disidencia Sexual Autoconvocada
  35. Grupo Lésbico Feminista Artemisa
  36. Organización de Disidencia Sexual Autoconvocada
  37. Movimiento Azul y Blanco
  38. Comité Prolibertad de Presos Políticos
  39. Unidad Departamental Azul y Blanco de Nueva Segovia
  40. Coordinadora Universitaria por la Democracia y la Justicia
  41. Movimiento Universitario 19 Abril
Vous pouvez écrire un commentaire, ou utiliser un rétrolien depuis votre site.

Ecrire un commentaire




Nicaragua: «100 jours de lutte pour la liberté», conférence de presse du 25 juillet

Voir la traduction française de cette conférence de presse publiée sur le site A l'Encontre le 26 juillet 2018

_______

Nicaragua: paysans assassinés par les paramilitaires d'Ortega

Voir l'appel de solidarité internationale publié sur le site A l'Encontre le 18 juillet 2018

Recent Comments

Le site alencontre.org existe depuis plus de 12 ans. Il vient de changer d’aspect. De manière significative. Mais il n’a pas modifié ses objectifs : informer, analyser, afin de faciliter une compréhension des réalités économiques, sociales, politiques à l’échelle internationale. Dans ce sens, ce site valorise la liaison qui peut s’établir entre comprendre et agir, dans une perspective socialiste et démocratique. Ce «lifting» a été effectué pour répondre aux exigences d’un nombre croissant de lectrices et lecteurs. Nous espérons que celui-ci entrera en résonance avec les attentes des visiteurs de A l’Encontre et de La Brèche. Il leur appartiendra, aussi, de s’en approprier le contenu et de le commenter. Vous pouvez nous contacter sur redaction@alencontre.org