vendredi
16
novembre 2018

A l'encontre

La Brèche

Brésil. Petrobras, la corruption et un PT qui revivifie une droite dure
Suisse. Le système de santé, vingt ans après l’entrée en vigueur de la LAMal
Grèce: l’économie politique du crime
Etats-Unis. Réflexions sur la grève nationale des prisonniers contre l’esclavage
Capitalisme et changement climatique: notions théoriques et trajectoire historique initiale (I)
Argentine. Le kirchnerisme garantit la gouvernabilité pour Macri
«Envoyez-les à Gaza, la colonie pénitentiaire d’Israël»

Archives mai 2018

Venezuela-Débat. «C’est une tragédie sociale que le gouvernement ne reconnaisse pas l’hyperinflation»

Publié par Alencontre Le 31 - mai - 2018

Rafael Ramírez, ex-président de PDVSA, et Hugo Chavez

Entretien avec Rodrigo Cabezas
conduit par Gustavo Ocando Alex

Nicolas Maduro, récemment réélu président du Venezuela, promet que dès maintenant, dans son deuxième mandat, il fera les réformes nécessaires pour surmonter la pire crise économique du pays dans son histoire récente. Mais Rodrigo Cabezas, qui fut ministre des Finances de Hugo Chávez entre 2007 et 2008, n’a pas cet espoir. Dans cet entretien, il critique le «dogmatisme stérile» et la «myopie dogmatique» d’un gouvernement «éloigné de la science économique». Rodrigo Cabezas, âgé de 61 ans, qui est aujourd’hui professeur d’université, Lire le reste de cet article »

Brésil. La solitude du candidat Lula da Silva

Publié par Alencontre Le 30 - mai - 2018

Curitiba reçoit Lula les «grilles» (portes) ouvertes

Par Agnese Marra

Seuls ses partisans les plus fidèles sont présents à Curitiba [où il est prisonnier], alors que dans le reste du pays, le silence et l’oubli sont à l’ordre du jour.

Ses seuls compagnons quotidiens sont un vélo d’exercice (home-trainer), une télévision et une poignée de livres. Les deux premiers ont dû être négociés par ses avocats avec les autorités judiciaires. Parce que Lula (1945) souffre d’hypertension. Sur prescription médicale, l’ancien président brésilien a le droit de faire Lire le reste de cet article »

Amérique du Sud. Les Eglises évangéliques: un pouvoir qui s’affirme

Publié par Alencontre Le 28 - mai - 2018

Réplique du «Temple de Salomon» construit à São Paulo en 2014

Par Pablo Stefanoni

Au milieu de l’année 2014, à São Paulo (Brésil), l’Eglise universelle du Royaume de Dieu a inauguré un complexe colossal présenté comme le Temple de Jérusalem qui renaît. «C’est un don de Dieu d’avoir aussi au Brésil le Temple de Salomon», ont-ils dit lors de la mise en scène de la puissance évangélique à laquelle assistent un grand nombre de dirigeants politiques, dont la présidente Dilma Rousseff. C’était sans aucun doute l’une des expressions de l’affirmation évangélique en Amérique latine, un phénomène qui, durant des années, a été traité de manière relativement marginale, Lire le reste de cet article »

France. A l’occasion de la «marée» du 26 mai, réflexions sur quel syndicalisme

Publié par Alencontre Le 27 - mai - 2018

Par Christian Mahieux

Nous avons déjà expliqué la grève des cheminots et cheminotes en France: son inscription dans la durée, mais aussi ses difficultés liées aux choix des fédérations syndicales CGT, UNSA, SUD-Rail et CFDT de construire un mouvement qui ne repose pas du tout sur les assemblées générales de grévistes. Depuis, cette lutte se poursuit. Les fédérations syndicales maintiennent leur tactique de la grève en pointillé sur des dates pré-annoncées trois mois à l’avance; elles y ont ajouté l’organisation d’un referendum interne à la SNCF qui, sans surprise a confirmé que 95% des votants et des votantes (61% de participation) refusaient le «plan ferroviaire» du gouvernement. Une confirmation certes; mais quel intérêt? Des dizaines de milliers de cheminots et cheminotes avaient déjà donné leur avis depuis début avril en participant à la grève !

Le gouvernement tente de mettre un terme au conflit social en annonçant une «reprise partielle de la dette SNCF par l’Etat». Mais cette «dette» n’est pas celle de la SNCF, encore moins celle des cheminotes et des cheminots. Elle correspond pour l’essentiel au financement des infrastructures publiques nécessaires au chemin de fer! En ce domaine, certains des choix qui ont été faits dans le passé sont critiquables, mais ils ne sont pas de notre responsabilité. De toute manière, cette «réponse» ne correspond pas aux revendications prioritaires des grévistes. Lire le reste de cet article »

France-Débat. «Le combat est engagé». L’échéance du 26 mai

Publié par Alencontre Le 26 - mai - 2018

Manifestation de la fonction publique le 22 mai 2018

Editorial de L’insurgé

C’était inévitable. Après le succès remporté par Macron, à l’automne, pour faire passer sans résistance majeure les ordonnances, après le vote de plusieurs dizaines de textes durant la fin de l’année 2017, il était inévitable que des résistances se développent face à la poursuite de cette politique qui touche, l’un après l’autre, tous les acquis sociaux, tous les secteurs de la classe ouvrière.

De tels combats sont désormais engagés depuis la fin de l’hiver, en particulier à la SNCF, Lire le reste de cet article »

Comment les immigrés ont eux aussi incarné «Mai 68»

Publié par Alencontre Le 25 - mai - 2018

Travailleurs algériens dans les bidonvilles de Nanterre en 1960

Par Benjamin Stora

Avec la cinquantaine, l’histoire de «Mai 68» atteint donc son âge mûr. Dès lors, il est peut-être temps d’interroger non seulement les nostalgies de ce moment si intense mais aussi les espoirs, les illusions provoquées. Savoir également si «Mai 68» a installé un nouveau processus touchant au fonctionnement de l’Etat, de l’école, des rapports entre femmes et hommes… Et de l’immigration, question rarement posée, qui reste toujours un point aveugle de cette histoire. La date «Mai 68» peut-elle se regarder comme anniversaire de la participation première, massive, des immigrés aux mobilisations qui ont ensuite traversé la société française? La réponse n’est pas si simple, évidente. Mai 68 ne marque pas vraiment le coup d’envoi des Lire le reste de cet article »

Venezuela. Un résultat multifonctionnel. Le débat post-électoral

Publié par Alencontre Le 24 - mai - 2018

Nicolas Maduro appelle à un «gouvernement le réconciliation nationale», le 23 mai 2018 (in Aporrea)

Par Ociel Ali Lopez

Les résultats des élections au Venezuela sont multifonctionnels: ils conviennent à tous les concurrents. Ces résultats, auxquels on s’attendait pourtant, ont surpris dans la mesure où ils donnent lieu à des interprétations très différentes.

En se fondant sur les mêmes résultats, on peut inférer que Maduro a été réélu avec 68% des votes, mais on peut également arguer que l’abstention était supérieure à 50% – alors qu’elle était d’à peine 20% lors de la dernière élection présidentielle – ou encore que le candidat de l’opposition [Henri Falcon], qui n’a recueilli que 21% des suffrages – ne reconnaîtra pas les résultats et continuera à Lire le reste de cet article »

Recent Comments

Le site alencontre.org existe depuis plus de 12 ans. Il vient de changer d’aspect. De manière significative. Mais il n’a pas modifié ses objectifs : informer, analyser, afin de faciliter une compréhension des réalités économiques, sociales, politiques à l’échelle internationale. Dans ce sens, ce site valorise la liaison qui peut s’établir entre comprendre et agir, dans une perspective socialiste et démocratique. Ce «lifting» a été effectué pour répondre aux exigences d’un nombre croissant de lectrices et lecteurs. Nous espérons que celui-ci entrera en résonance avec les attentes des visiteurs de A l’Encontre et de La Brèche. Il leur appartiendra, aussi, de s’en approprier le contenu et de le commenter. Vous pouvez nous contacter sur redaction@alencontre.org