mercredi
24
avril 2019

A l'encontre

La Brèche

Puissances du communisme
Genève: extension des heures d’ouverture des magasins.
Egypte. “La question désormais est de savoir si – et il s’agit d’un conditionnel – l’armée met en œuvre le programme qu’elle a annoncé”
Respectons le droit à l’image pour le peuple syrien
«Le fascisme n’est pas le seul régime d’état d’exception auquel un capitalisme en crise puisse donner naissance»
Trois ministres quittent le gouvernement
Francfort: le tarmac face aux aiguilleurs des tribunaux

Archives février 2010

Solidarité avec les travailleurs et la jeunesse haïtienne

Publié par Alencontre Le 8 - février - 2010

Nous publions ci-dessous une résolution présentée le 5 février 2010 au Congrès de la FSU (Fédération de syndicats regroupant les syndicats intervenant dans l’enseignement en France) qui a reçu un nombre appréciable de voix, mais qui est restée minoritaire. (Réd.)

*****

Dans le monde entier, les travailleurs et leurs organisations témoignent de leur solidarité avec les travailleurs et la jeunesse d’Haïti victimes du tremblement de terre du 12 janvier 2010. Cela se fait de manière totalement désintéressée. Lire le reste de cet article »

Le cri «nous avons faim, à bas Préval» retentit à Port-au-Prince

Publié par Alencontre Le 7 - février - 2010

Hillary Clinton et René Préval

Par Daniel Lozano

Nous publions ci-dessous un article d’information, partiel. Cela dans l’attente d’une contribution d’un auteur Haïtien, Franck Seguy. Divers thèmes d’importance – tels que la politique de la Minustah, de celle des Etats-Unis, des relations entre le type de présence militaire en Haïti et autour d’Haïti ainsi que le redéploiement des forces militaires dans la Caraïbe et l’Amérique du Sud, ou encore la «marginalisation» historique d’Haïti, la première République noire issue d’une révolution d’esclaves – seront abordés par la suite. (Réd.) Lire le reste de cet article »

Haïti existe-t-il ?

Publié par Alencontre Le 7 - février - 2010

Frei Betto

Par Frei Betto

Intéressés à exposer une collection d’animaux exotiques, au début du XIXe siècle, deux Français, les frères Edouard [1818-1868] et Jules Pierre [1807-1873] Verreaux, ont voyagé en Afrique du Sud. Alors, on n’avait pas inventé la photographie et l’unique façon de satisfaire la curiosité du public était, en plus des dessins et des peintures, la taxidermie [empailler et monter des animaux en leur conservant l’apparence de la vie] ou les amener vivants dans des jardins zoologiques.

Dans le musée de la famille Verreaux, les visiteurs voyaient des girafes, des éléphants, des macaques et des rhinocéros. Ils ne pouvaient toutefois pas manquer un nègre. Les deux frères ont utilisé la taxidermie pour cela et l’ont exposé, debout, dans une vitrine, à Paris. Il tenait une lance dans une de ses mains et un bouclier dans l’autre. Lire le reste de cet article »

La grande duperie du «legal quote»

Publié par Alencontre Le 4 - février - 2010

Romolo Molo

Nous reproduisons ci-dessous un article paru dans la rubrique « Opinions » du quotidien Le Temps en date du 4 février 2010. Ce texte met en lumière une question d’importance qui n’est que très rarement abordé dans les diverses contributions argumentant contre la baisse du taux de conversion, proposition qui sera soumise au vote le 7 mars prochain. (Réd.) Lire le reste de cet article »

Conlutas: de l’Autre Davos au Congrès de juin 2010

Publié par Alencontre Le 4 - février - 2010

Dirceu Travesso

Lors de la rencontre de l’Autre Davos, les 29 et 30 janvier 2010, à Bâle (Suisse), Dirceu Travesso, secrétaire internationale de Conlutas (Coordination nationale des luttes), est intervenu lors de l’assemblée plénière du vendredi soir qui réunissait plus de 430 personnes et lors des ateliers consacrés à la thématique: « Pour un nouveau syndicalisme ». Nous avons déjà publié sur ce site des informations et textes de Conlutas. Afin de resituer, pour nos lectrices et nos lecteurs, la conception de Conlutas, nous publions, en langue française, une courte histoire de Conlutas, telle qu’elle est présentée sur le site de Conlutas. Nous y ajoutons l’invitation aux deux congrès qui vont se tenir entre le 3 et le 6 juin 2010 – le Congrès de Conlutas et un congrès d’unification de la gauche syndicale. Par la suite, nous publierons le contenu des interventions de Dirceu Travesso. (Réd.) Lire le reste de cet article »

Les dominants, l'euphémisation des termes et la novlangue

George Carlin (1937-2008) était un «humoriste» politique et social qui décortiquait la société capitaliste américaine et éclairait ses principaux traits. Dans ce spectacle donné en 1990, il instruisait le procès de la novlangue qui s'est imposé avec force depuis lors, aussi bien dans la gestion des guerres impérialistes que dans le management des entreprises, pour s'enraciner dans la vie quotidienne. Après la crise des «subprimes», on n'est plus «sans domicile», mais on a choisi un «mobile home» avec le peu d'épargne qui a résisté à la fonte brutale imposée par les banques et les assurances et qui a contraint des propriétaires de petites maisons à s'acheter une caravane de seconde main et de chercher, dans les vastes contrées des Etats-Unis, un nouvel emploi.

George Carlin avait un esprit décapant, donc éliminant les idées superficielles dominantes pour faire ressortir le véritable sens de ce qu'elles ont pour fonction de cacher, de camoufler.

(Réd. A l’Encontre)

Recent Comments

Le site alencontre.org existe depuis plus de 12 ans. Il vient de changer d’aspect. De manière significative. Mais il n’a pas modifié ses objectifs : informer, analyser, afin de faciliter une compréhension des réalités économiques, sociales, politiques à l’échelle internationale. Dans ce sens, ce site valorise la liaison qui peut s’établir entre comprendre et agir, dans une perspective socialiste et démocratique. Ce «lifting» a été effectué pour répondre aux exigences d’un nombre croissant de lectrices et lecteurs. Nous espérons que celui-ci entrera en résonance avec les attentes des visiteurs de A l’Encontre et de La Brèche. Il leur appartiendra, aussi, de s’en approprier le contenu et de le commenter. Vous pouvez nous contacter sur redaction@alencontre.org