jeudi
21
février 2019

A l'encontre

La Brèche

Espagne: le 20 novembre et l’invasion interne
Iran. «Aujourd’hui, nous avons besoin de patience et d’intelligence»
France. «Les gilets jaunes ont remis les classes populaires au centre du débat public»
Toujours plus de précarité pour les travailleurs grecs
Sortir de la farce judiciaire au moyen de la liberté et de la démocratie. A propos du procès contre les prisonniers indépendantistes catalans
France: «Jamais un chef de l’Etat n’avait brutalisé à ce point les Tsiganes»
Etats-Unis. Davids take the fight to Goliath’s home

Archives février 2010

Sur la crise: une victoire à la Pyrrhus

Publié par Alencontre Le 26 - février - 2010

Bernanke, le patron de la FED

Par Alain Bihr

Dix-huit mois après la brutale aggravation de la crise économique mondiale survenue pendant l’été et l’automne 2008, quel bilan pouvons-nous dresser de ce qui s’est passé et ne s’est pas passé depuis lors ? Quelles sont les prévisions alors faites qui se sont réalisées et celles qui ont, au contraire, été infirmées par la séquence des événements auxquels nous avons assisté ? Quels enseignements pouvons-nous et devons-nous en tirer ? Et quelles prévisions peut-on raisonnablement engagées pour l’avenir à court et moyen terme ? Telles sont quelques-unes des questions que se propose d’aborder cet article et auxquelles il ne répondra d’ailleurs qu’en partie. Lire le reste de cet article »

«Trois révolutions»

Publié par Alencontre Le 23 - février - 2010

Par Guillermo Almeyra

Evo Morales au micro

La Bolivie est en train d’effectuer simultanément trois révolutions: l’une démocratique, décolonisatrice et modernisatrice; l’autre culturelle, pour éliminer le retard et la barbarie imposés par un passé d’exploitation et de soumission, et une troisième, sociale, ayant objectivement un contenu anticapitaliste. Evo Morales et son gouvernement conduisent les deux premières avec beaucoup de vigueur et de détermination, mais en ce qui concerne la troisième révolution, les formes et le contenu sont encore indéterminés.

Deux événements d’actualité illustrent les difficultés liées au passé. Le premier concerne l’intellectuel aymara et ex-ministre Félix Patzi, qui était jusqu’à récemment candidat à rien de moins que le poste de gouverneur de La Paz, et qui vient de passer à l’opposition et tente de créer son propre parti paysan sur des bases racistes (il se dit persécuté par les ministres blancs). Lire le reste de cet article »

Mujica offre toutes les garanties au Capital

Publié par Alencontre Le 21 - février - 2010

Par Ernesto Herrera

«Pepe» Mujica

C’est à Punta del Este (Département de Maldonado), station exclusive de la côte atlantique, que s’est déroulé l’événement. La majorité des Uruguayens qui se rendent à Punta del Este pendant les mois d’été le font pour gagner leur vie en accomplissant des tâches précaires comme le nettoyage des crasses d’autrui ou au service des gens riches et célèbres.

Le nettoyage social avait débuté quelques semaines auparavant. Pour éviter de gêner les «opérateurs touristiques», et surtout ne pas risquer d’entacher l’ «image de sécurité» d’un pays que José Mujica – actuel Président de l’Uruguay et ex-Tupamaros – allait essayer de vendre aux enchères publiques, devant l’auditoire sélect d’entrepreneurs locaux et étrangers. Lire le reste de cet article »

Contre l’austérité du gouvernement, grève générale le 24 février

Publié par Alencontre Le 19 - février - 2010

Par Andreas Sartzekis

Contre le plan d’austérité que cherche à imposer le gouvernement aux salariés, une grève générale aura lieu le 24 février.

L’intérêt porté par les médias à la grève, bien suivie, du secteur public grec, le 10 février 2010, prouve l’inquiétude de la bourgeoisie européenne devant les réactions ouvrières à une politique d’austérité dictée par l’Union européenne (UE). Lire le reste de cet article »

Déclaration après le tremblement de terre du 12 janvier 2010

Publié par Alencontre Le 13 - février - 2010

Par Batay Ouvriye

Nous publions ci-dessous la déclaration de Batay Ouvriye (Bataille ouvrière), en date du 7 février 2010, l’une des principales organisations des la «gauche radicale» en Haïti. (Réd.)

*****

Entre les discours vides du gouvernement et les actes concrets d’imposition par les impérialistes, le peuple reste assommé…
Le chaos, la désolation générale, la douleur et surtout la tristesse sont indicibles.
De ce tremblement de terre du 12 janvier 2010 il restera des images qui tortureront pendant longtemps l’esprit et les souvenirs inaccessibles, images de morts si chers, de villes devenues fantômes, de rires engloutis.
Il faudra malgré tout conserver la tête froide; il est indispensable de poser les problèmes réels pour chercher une issue. Lire le reste de cet article »

Solidarité avec le mouvement de contestation

Publié par Alencontre Le 12 - février - 2010

Texte du MPS aux manifestations de solidarité avec le mouvement de contestation en Iran

Le 15 février 2010, à Genève, sur la Place des Nations, devant l’ONU, s’est tenu un rassemblement des forces diverses qui manifestaient leur opposition au régime de la République islamique et à son président Ahmadinejad. Ce 15 février était en discussion, au siège de l’ONU, à Genève, la candidature de l’Iran au Conseil des droits de l’homme des Nations unies. Lire le reste de cet article »

Le séisme du 12 janvier et sa construction socio-historique

Publié par Alencontre Le 12 - février - 2010

Haïti: déboisement et perturbation du cycle de l'eau

Par Franck Séguy

Pour l’Haïtien que je suis, dans mon exil volontaire [au Brésil], devenu exil forcé depuis le lendemain du fameux 12 janvier 2010 – depuis le 16 janvier pour être plus précis, car ç’aurait dû être la date de mon retour au pays natal – la moindre activité prend chaque jour l’allure de question existentielle. M’informer sur Haïti devient une sorte de supplice. Une obligation de supporter le racisme larvé dont mon peuple a toujours été l’objet. Une manière de mourir à petit feu. De me rendre compte que je meurs à petit feu. Dans cette mort lente, écrire s’impose comme une tentative de me réveiller. De reprendre vie. De faire l’impasse sur le vide. De tromper l’impuissance… J’ai toujours préféré écrire pour que la vie fleurisse au lieu de le faire pour la mort… sauf que, aujourd’hui, l’acte que je pose ne répond en rien à mes préférences, sinon qu’il s’est imposé à moi par la force des circonstances.

Pour celles et ceux que les chiffres intéressent, disons-le clairement: plus de 200’000 morts comptabilisés à Port-au-Prince, au 2 février 2010. Officiellement. Car selon Jean-Max Bellerive, le premier ministre haïtien, ce comptage ne prend en compte ni les milliers de morts encore sous les décombres, ni ceux qui ont été ensevelis par leurs propres familles. Lire le reste de cet article »

Les dominants, l'euphémisation des termes et la novlangue

George Carlin (1937-2008) était un «humoriste» politique et social qui décortiquait la société capitaliste américaine et éclairait ses principaux traits. Dans ce spectacle donné en 1990, il instruisait le procès de la novlangue qui s'est imposé avec force depuis lors, aussi bien dans la gestion des guerres impérialistes que dans le management des entreprises, pour s'enraciner dans la vie quotidienne. Après la crise des «subprimes», on n'est plus «sans domicile», mais on a choisi un «mobile home» avec le peu d'épargne qui a résisté à la fonte brutale imposée par les banques et les assurances et qui a contraint des propriétaires de petites maisons à s'acheter une caravane de seconde main et de chercher, dans les vastes contrées des Etats-Unis, un nouvel emploi.

George Carlin avait un esprit décapant, donc éliminant les idées superficielles dominantes pour faire ressortir le véritable sens de ce qu'elles ont pour fonction de cacher, de camoufler.

(Réd. A l’Encontre)

Recent Comments

Le site alencontre.org existe depuis plus de 12 ans. Il vient de changer d’aspect. De manière significative. Mais il n’a pas modifié ses objectifs : informer, analyser, afin de faciliter une compréhension des réalités économiques, sociales, politiques à l’échelle internationale. Dans ce sens, ce site valorise la liaison qui peut s’établir entre comprendre et agir, dans une perspective socialiste et démocratique. Ce «lifting» a été effectué pour répondre aux exigences d’un nombre croissant de lectrices et lecteurs. Nous espérons que celui-ci entrera en résonance avec les attentes des visiteurs de A l’Encontre et de La Brèche. Il leur appartiendra, aussi, de s’en approprier le contenu et de le commenter. Vous pouvez nous contacter sur redaction@alencontre.org