mardi
31
mars 2020

A l'encontre

La Brèche

La pandémie du COVID-19 a dévoilé jusqu’à quel point notre santé individuelle dépend de la santé de toutes les personnes dans notre collectivité. Les soins de santé publics sont notre meilleure défense contre cette crise et toute autre crise similaire. Toutefois, notre capacité à gérer les crises et à prendre soin les uns des autres a diminué en raison de décennies de budgets axés sur l’austérité, la privatisation et la planification inadéquate. Même pendant les «périodes normales» notre système de soins de santé atteint sa pleine capacité.

Pendant que les travailleurs / travailleuses de la santé et les collectivités se débattent pour offrir du soutien, les entreprises ne pensent qu’à leurs intérêts et essaient de faire des profits. Il faut résister à cela. La solution n’est pas la privatisation. Nous devrions plutôt consolider les soins de santé universels et mettre l’accent sur notre capacité collective de prendre soin les uns des autres.

Pendant que les gouvernements mobilisent les efforts pour surmonter la crise actuelle, les coalitions de la santé du Canada leur demandent de résister à la privatisation et d’honorer les principes fondamentaux d’équité et de compassion sur lesquels repose notre système public de soins de santé.

Nous demandons à tous les niveaux de gouvernement de collaborer pour rétablir et augmenter la capacité de notre système public de soins de santé afin de faire ce qui suit:

  • S’attaquer aux iniquités actuelles dans le secteur de la santé en éliminant les obstacles à l’accès, et en augmentant les services pour les communautés marginales.
  • Rétablir la capacité dans nos hôpitaux publics en ouvrant des établissements, et des lits, qui ont été fermés en raison de compressions budgétaires et de réductions des effectifs, et augmenter la capacité des hôpitaux publics et à but non lucratif.
  • Suivre l’exemple de l’Espagne et mettre les établissements de santé à but lucratif sous contrôle public afin de faire place à une réponse rapide et simplifiée dans l’intérêt du public.
  • Améliorer les mesures de soutien pour les travailleurs/travailleuses de la santé, y compris adopter les normes de protection les plus fermes, augmenter le recrutement et le maintien en poste, et offrir aux travailleurs/travailleuses les ressources et les équipements dont ils ont besoin
  • Assurer que tous les services soient disponibles gratuitement et dispensés par l’Etat, y compris les tests, les vaccins, les séjours à l’hôpital et la télésanté.

Nous avons besoin, plus que jamais, d’un système public et universel de soins de santé qui fait passer le patient avant les profits, qui donne priorité à la santé de toutes les personnes vivant au Canada, et qui honore et respecte les principes de la Loi canadienne sur la santé.

Nous ne pouvons pas permettre à cette crise d’être utilisée pour démanteler les soins de santé publics et universels au Canada. Nous devons plutôt renouveler notre engagement envers un système non pas axé sur les profits mais plutôt fondé sur une valeur partagée, notamment le fait que les soins de santé sont un droit de la personne. (24 mars 2020)

Signataires de l’appel:

  • Alternatives North (North West Territories)
  • BC Health Coalition
  • Canadian Health Coalition
  • Coalition solidarité santé
  • Friends of Medicare (Alberta)
  • Health Coalition of NFLD & Labrador
  • Manitoba Health Coalition
  • Nova Scotia Health Coalition
  • Ontario Health Coalition
  • PEI Health Coalition (Île-du-Prince-Édouard)
Vous pouvez écrire un commentaire, ou utiliser un rétrolien depuis votre site.

Ecrire un commentaire




Coronavirus. «On doit s’attendre à l’ouragan»

L’émission «Arrêt sur images» de Daniel Schneidermann – une émission à laquelle le site alencontre.org pense qu’il est opportun de s’abonner – a été mise gratuitement, ce 14 mars 2020, sur Youtube «en raison de son utilité sociale». Deux médecins «qui parlent vrai» interviennent. François Salachas, le neurologue qui avait interpellé Emmanuel Macron lors d'une visite à la Pitié-Salpêtrière (Paris). Il souligna alors l’urgence liée à la pandémie et un fait d’évidence: la mise à niveau de l'hôpital nécessitera de gros moyens humains et financiers. Et Philippe Devos, intensiviste au CHC de Liège, président de l'Association belge de syndicats de médecins (Abysm). A voir, à partager: utile pour comprendre et réfléchir. (Rédaction A l’Encontre)

Recent Comments

Le site alencontre.org existe depuis plus de 12 ans. Il vient de changer d’aspect. De manière significative. Mais il n’a pas modifié ses objectifs : informer, analyser, afin de faciliter une compréhension des réalités économiques, sociales, politiques à l’échelle internationale. Dans ce sens, ce site valorise la liaison qui peut s’établir entre comprendre et agir, dans une perspective socialiste et démocratique. Ce «lifting» a été effectué pour répondre aux exigences d’un nombre croissant de lectrices et lecteurs. Nous espérons que celui-ci entrera en résonance avec les attentes des visiteurs de A l’Encontre et de La Brèche. Il leur appartiendra, aussi, de s’en approprier le contenu et de le commenter. Vous pouvez nous contacter sur redaction@alencontre.org