vendredi
24
janvier 2020

A l'encontre

La Brèche

Gaza. «Les tireurs d’élite ciblent les journalistes»
Grèce, les bouleversements en cours
Arabie saoudite: «Ici, promouvoir la démocratie est un crime». Schneider-Ammann et Ruth Metzler ne le savent pas
«Le long printemps arabe» et la place actuelle des soulèvements en Algérie et au Soudan
Bolivie. Elections 2014: le post-indianisme?
Débat. Effet Matthieu
La guerre impérialiste 1914-1918. De la rapine impérialiste aux «buts de guerre» des impérialismes. Puis l’espoir renaît (III)

Archives de l'année 2002

Le gouvernement Lula. Changer ou être changé?

Publié par Alencontre Le 26 - décembre - 2002

Par Charles-André Udry

Le 1er janvier 2003, Luiz Inacio Lula da Silva prendra officiellement sa fonction de président du Brésil. Depuis le début de l’automne 2002, aussi bien les institutions financières internationales (FMI, BM) que les secteurs bourgeois représentés par l’ex-président Fernando Henrique Cardoso (F.H.C.) ont mis en place un mécanisme visant à restreindre au maximum la «liberté d’action» d’un futur gouvernement du Brésil présidé par la figure emblématique du Parti des travailleurs (PT), Lula. Les principaux candidats à l’élection présidentielle se sont vu présenter un protocole d’accord avec le FMI; ils l’ont signé, y compris – ou surtout – Lula. Lire le reste de cet article »

Le gouvernement Lula: les espoirs et leur part d’ombre

Publié par Alencontre Le 17 - décembre - 2002

Mouvement pour le socialisme (MPS)

Depuis l’élection de Luiz Inacio «Lula» da Silva à la présidence du Brésil, de l’eau s’est déjà écoulée sous les arches prégouvernementales. Pour l’heure, il ne semble pas que l’impérialisme américain soit le principal ennemi du gouvernement en formation de Lula. Que la Maison-Blanche en fasse cas, c’est certain; Lula a d’ailleurs apprécié sa rencontre, le 10 décembre, avec Bush.

Mais, à l’heure actuelle, les forces impérialistes américaines, représentées par l’administration Bush, orientent prioritairement leur intervention politico-militaire, dans le continent sud-américain, en Colombie et au Venezuela. Lire le reste de cet article »

L’utilitarisme migratoire en question

Publié par Alencontre Le 11 - février - 2002

Par Alain Morice

Je vais surtout m’appuyer sur le cas français, parce c’est celui que je connais le mieux et que la France est un très vieux pays d’immigration, pratiquement le premier pays d’immigration dans l’histoire de l’industrialisation européenne. En outre, nous avons le «privilège» d’être le pays qui sert de phare à l’Union européenne en matière de politique répressive et xénophobe. Bien que la Suisse ne fasse pas partie de l’UE, elle est concernée par les évolutions actuelles en matière de «politique migratoire», entre guillemets, puisque j’expliquerai en quoi il ne s’agit pas de «politique». Lire le reste de cet article »

«C’est un véritable mouvement révolutionnaire social de grande ampleur, explique Loulouwa al-Rachid dans un entretien avec Orient XXI, contre une classe dirigeante qui gouverne dans un mépris total de la population et dans le seul souci de préserver sa part de prébendes et d’accéder à la rente pétrolière pour entretenir des clientèles dans le pays.» Et ceci alors que, depuis l’invasion de 2003 par les Etats-Unis, le pays souffre du délitement de ses infrastructures. Bien qu’essentiellement chiite, le mouvement bénéficie de la sympathie de toute une population, qui met aussi en cause l’influence iranienne.

Recent Comments

Le site alencontre.org existe depuis plus de 12 ans. Il vient de changer d’aspect. De manière significative. Mais il n’a pas modifié ses objectifs : informer, analyser, afin de faciliter une compréhension des réalités économiques, sociales, politiques à l’échelle internationale. Dans ce sens, ce site valorise la liaison qui peut s’établir entre comprendre et agir, dans une perspective socialiste et démocratique. Ce «lifting» a été effectué pour répondre aux exigences d’un nombre croissant de lectrices et lecteurs. Nous espérons que celui-ci entrera en résonance avec les attentes des visiteurs de A l’Encontre et de La Brèche. Il leur appartiendra, aussi, de s’en approprier le contenu et de le commenter. Vous pouvez nous contacter sur redaction@alencontre.org