lundi
25
mars 2019

A l'encontre

La Brèche

Déclaration de Jean-Luc Mélenchon

«Ce soir [7 mai 2017] s’achève la présidence la plus lamentable de la Ve République, qui aura détruit pratiquement toute confiance autour d’elle. Mais une nouvelle fois en dépit de tout, par l’abstention, les bulletins blancs et nuls et le vote Macron, notre pays a massivement rejeté l’extrême droite car elle est étrangère à l’identité républicaine de la France.

Mme le Pen arrive 3e après Monsieur Macron, les abstentions, les bulletins blancs et nuls.

Le nouveau président est élu. La courtoisie et l’amour de notre démocratie commandent d’en prendre acte sans barguigner et de lui présenter nos vœux. Puisse le sens du destin de notre patrie vous habiter, Monsieur le président. Et la pensée des démunis sans toit, sans droits, sans emplois, vous obséder. Puisse la France y trouver son compte. Mais mieux vaudrait y veiller par nous-mêmes.

Le programme du nouveau monarque présidentiel est connu: la guerre contre les acquis sociaux et l’irresponsabilité écologique. Nous n’y sommes pas condamnés.

Les élections législatives doivent montrer, après un vote de refus et de peur, que le moment est venu d’un choix positif autour de l’Avenir en commun. J’appelle les 7 millions de personnes qui se sont regroupées autour du programme dont j’ai été le candidat, à rester unis qu’elles aient ou non voté pour Monsieur Macron.

J’appelle tous ceux qui sont prêts à rompre avec le passé à se joindre à la France insoumise dont nous avons fait le nouveau mouvement de masse en tête dans de nombreuses villes de notre pays.

Fédérez-vous les gens. Sans vous éparpiller, car vous savez comment, à 600’000 voix près, vous avez été écartés du 2e tour. Fédérez-vous si vous vous reconnaissez dans l’humanisme social et écologique de notre temps dont je m’efforce d’être le porte-parole.

Les gens, ne lâchez rien. Nous ne sommes pas condamnés ni au pouvoir des riches ni à celui des haineux. Une nouvelle majorité parlementaire est possible autour de nous. Le goût du bonheur reste contagieux. A notre appel, le 18 juin, jour du 2e tour des législatives, notre résistance peut gagner la bataille et je vais m’y employer avec vous de toute mon énergie.»

Vous pouvez écrire un commentaire, ou utiliser un rétrolien depuis votre site.

Ecrire un commentaire




Les dominants, l'euphémisation des termes et la novlangue

George Carlin (1937-2008) était un «humoriste» politique et social qui décortiquait la société capitaliste américaine et éclairait ses principaux traits. Dans ce spectacle donné en 1990, il instruisait le procès de la novlangue qui s'est imposé avec force depuis lors, aussi bien dans la gestion des guerres impérialistes que dans le management des entreprises, pour s'enraciner dans la vie quotidienne. Après la crise des «subprimes», on n'est plus «sans domicile», mais on a choisi un «mobile home» avec le peu d'épargne qui a résisté à la fonte brutale imposée par les banques et les assurances et qui a contraint des propriétaires de petites maisons à s'acheter une caravane de seconde main et de chercher, dans les vastes contrées des Etats-Unis, un nouvel emploi.

George Carlin avait un esprit décapant, donc éliminant les idées superficielles dominantes pour faire ressortir le véritable sens de ce qu'elles ont pour fonction de cacher, de camoufler.

(Réd. A l’Encontre)

Recent Comments

Le site alencontre.org existe depuis plus de 12 ans. Il vient de changer d’aspect. De manière significative. Mais il n’a pas modifié ses objectifs : informer, analyser, afin de faciliter une compréhension des réalités économiques, sociales, politiques à l’échelle internationale. Dans ce sens, ce site valorise la liaison qui peut s’établir entre comprendre et agir, dans une perspective socialiste et démocratique. Ce «lifting» a été effectué pour répondre aux exigences d’un nombre croissant de lectrices et lecteurs. Nous espérons que celui-ci entrera en résonance avec les attentes des visiteurs de A l’Encontre et de La Brèche. Il leur appartiendra, aussi, de s’en approprier le contenu et de le commenter. Vous pouvez nous contacter sur redaction@alencontre.org