mardi
18
décembre 2018

A l'encontre

La Brèche

Etat espagnol. Podemos: processus de fondation. Un parti monolithique, vertical et hiérarchique?
Syrie. Une nuit ordinaire à Alep, sous les bombes du régime
Chine. «Accidents industriels» et désastre écologique
Solidarité avec la réelle Révolution égyptienne
Retour sur la grande famine ukrainienne de 1932-1933 (1)
Les conditions de travail dans les centres d’appels en Suisse
Etats-Unis. «La guerre, une réalité de notre temps»

Search Results

France/SNCF: une succession de grèves «carrées» ne forme pas une grève reconductible!

Publié par Alencontre le 26 - juin - 2018

Par Christian Mahieux

Ne reculant devant rien, la direction de la SNCF avait décidé d’effectuer les retraits pour grève comme si les 18 grèves de 48 heures ventilées sur le deuxième trimestre étaient un seul mouvement. Le Tribunal de grande instance [1] a donné tort aux patrons (qui ont fait appel). Mais le constat n’est pas que juridique, il est avant tout politique: une succession de grèves «carrées», c’est-à-dire limitées d’emblée à 24 ou 48 heures par exemple, ne forme pas une grève reconductible!

Il n’est pas facile d’écrire de nouveau à propos de la grève SNCF en France. Selon le calendrier décidé par les fédérations syndicales le 15 mars, les 18 grèves de 48 heures s’étalent entre le 3 avril et le 29 juin. Le mouvement est donc toujours d’actualité. Mais, sur l’essentiel, c’est-à-dire sur le calendrier de grèves annoncé plus de trois mois auparavant, sur la neutralisation ainsi effectuée de toute dynamique vers une grève reconductible, sur les assemblées générales dépossédées de leur rôle, sur la place ainsi offerte à l’UNSA et la CFDT au détriment d’une possible alliance CGT/SUD-Rail/FO refusée par la CGT, sur la politique gouvernementale… Lire le reste de cet article »

France. A l’occasion de la «marée» du 26 mai, réflexions sur quel syndicalisme

Publié par Alencontre le 27 - mai - 2018

Par Christian Mahieux

Nous avons déjà expliqué la grève des cheminots et cheminotes en France: son inscription dans la durée, mais aussi ses difficultés liées aux choix des fédérations syndicales CGT, UNSA, SUD-Rail et CFDT de construire un mouvement qui ne repose pas du tout sur les assemblées générales de grévistes. Depuis, cette lutte se poursuit. Les fédérations syndicales maintiennent leur tactique de la grève en pointillé sur des dates pré-annoncées trois mois à l’avance; elles y ont ajouté l’organisation d’un referendum interne à la SNCF qui, sans surprise a confirmé que 95% des votants et des votantes (61% de participation) refusaient le «plan ferroviaire» du gouvernement. Une confirmation certes; mais quel intérêt? Des dizaines de milliers de cheminots et cheminotes avaient déjà donné leur avis depuis début avril en participant à la grève !

Le gouvernement tente de mettre un terme au conflit social en annonçant une «reprise partielle de la dette SNCF par l’Etat». Mais cette «dette» n’est pas celle de la SNCF, encore moins celle des cheminotes et des cheminots. Elle correspond pour l’essentiel au financement des infrastructures publiques nécessaires au chemin de fer! En ce domaine, certains des choix qui ont été faits dans le passé sont critiquables, mais ils ne sont pas de notre responsabilité. De toute manière, cette «réponse» ne correspond pas aux revendications prioritaires des grévistes. Lire le reste de cet article »

France. La grève des cheminots et cheminotes: une vue et un examen de «l’intérieur»

Publié par Alencontre le 24 - avril - 2018

Par Mathieu Borie, Christian Mahieux, Frédéric Michel, Julien Troccaz

Le gouvernement français a lancé une attaque d’ampleur envers les cheminots et les cheminotes, mais aussi plus globalement contre le service public ferroviaire. Des milliers de kilomètres de lignes ferroviaires, dites «non rentables», sont menacées; l’entreprise publique SNCF sera transformée en Société anonyme, la «dette ferroviaire» demeure; le transport public de voyageurs va être ouvert au secteur privé comme cela est déjà le cas pour le transport de marchandises; ce qu’il reste de Fret SNCF sera filialisé… Pour le personnel de la SNCF, c’est la fin du Statut; celui-ci définissait les «droits et devoirs» des cheminots et cheminotes. Plus avantageux que les règles communes applicables en France sur certains points, il comprend aussi des dispositions plus contraignantes, notamment pour Lire le reste de cet article »

France. Faire mouvement social

Publié par Alencontre le 14 - septembre - 2017

Par Théo Roumier

Le succès de la journée de grève du 12 septembre, ses centaines de milliers de manifestant.es, permet d’envisager la construction d’un solide mouvement social contre la loi travail 2/XXL. L’annonce, d’ors et déjà, d’une seconde date de grève le 21 septembre est un signal d’autant plus encourageant : à nous de nous en emparer !

Au-delà des questions de chiffres, les faits sont là : ce 12 septembre il y a eu des grévistes, beaucoup, et des manifestant.es, beaucoup. Lire le reste de cet article »

France. Loi travail 2: pour annuler 1936, 1945, 1968, 1981…

Publié par Alencontre le 10 - septembre - 2017

Par Christian Mahieux

Les dispositions antisociales de la loi Travail 2 sont nombreuses. La CGT, l’Union syndicale Solidaires, la CNT-SO, mais aussi le Syndicat des Avocats de France, le Syndicat de la Magistrature ou encore la Ligue des Droits de l’Homme ont produit des analyses pertinentes et complètes. Nous nous attarderons ici sur le seul volet relatif au fait syndical. Il comprend deux aspects: Lire le reste de cet article »

Etats-Unis. Avec Mark Bray, face à l’alt-right

Publié par Alencontre le 7 - septembre - 2017

Mark Bray, historien de l’antifascisme, est victime d’une cabale orchestrée par l’extrême droite américaine. Enseignant à l’université de Dartmouth dans le New Hampshire, il a été publiquement désavoué par son président qui légitime ainsi les mensonges de l’alt-right. Universitaires, enseignant.es, journalistes, syndicalistes… dans cette tribune ils et elles apportent leur soutien à Mark Bray.

La violente et meurtrière manifestation d’extrême droite de Charlottesville en août dernier a conduit à s’intéresser de Lire le reste de cet article »

France. Vers la grève du 12 septembre. Et la suite…

Publié par Alencontre le 30 - juin - 2017

Par Théo Roumier

La CGT vient d’annoncer une journée de grève pour le 12 septembre. Cette date peut fournir un point de ralliement, un tremplin, pour toutes celles et tous ceux qui refusent de céder à la «macronisation» de leur vie. Il faut se préparer à ne pas s’y limiter.

La CGT a donc finalement décidé de manière unilatérale de la journée de grève du mardi 12 septembre. Union syndicale Solidaires avait pris ses responsabilités en conviant à des Lire le reste de cet article »

Le travail dans les entrepôts à l’heure de «l’économie numérique»

Entre votre livraison à domicile d’une commande passé à Amazon et les profits nets de Jeff Bezos, le patron d’Amazon, il y a un «problème». Le tout «fonctionne» sur la base d’une plate-forme qui organise une très nombreuse main-d’œuvre. «Elle» – ses fonctions sont conçues par la direction du groupe – intensifie et contrôle au plus près du travail des salarié·e·s; «elle» contribue à rendre les emplois plus précaires et instables.

Au cours de cette session du séminaire consacré au capitalisme, à Toronto (Canada), Alessandro Delfanti discute des changements à l’œuvre dans l’organisation du travail, de la composition de la classe salariée et de l'évolution des rapports de travail résultant des relations entre le capitalisme et la technologie. Il le fait sur la base d'une étude récente d’un entrepôt d’Amazon en Italie.

Alessandro Delfanti enseigne à l'Institut de Communication, Culture, Information et technologie à l'Université de Toronto. Il fut l'un des principaux membres fondateurs du réseau Log Out! Réseau de résistance des travailleurs et travailleuses à l'intérieur et contre l’économie des plates-formes. Son intervention est en langue anglaise. (Réd. A l’Encontre)

Recent Comments

Le site alencontre.org existe depuis plus de 12 ans. Il vient de changer d’aspect. De manière significative. Mais il n’a pas modifié ses objectifs : informer, analyser, afin de faciliter une compréhension des réalités économiques, sociales, politiques à l’échelle internationale. Dans ce sens, ce site valorise la liaison qui peut s’établir entre comprendre et agir, dans une perspective socialiste et démocratique. Ce «lifting» a été effectué pour répondre aux exigences d’un nombre croissant de lectrices et lecteurs. Nous espérons que celui-ci entrera en résonance avec les attentes des visiteurs de A l’Encontre et de La Brèche. Il leur appartiendra, aussi, de s’en approprier le contenu et de le commenter. Vous pouvez nous contacter sur redaction@alencontre.org