mercredi
24
octobre 2018

A l'encontre

La Brèche

Egypte. Les travailleurs de Mahalla ne reculent pas

Publié par Alencontre le 12 - octobre - 2013
Sit-in devant l'une des usines de Mahalla

Sit-in devant l’une des usines de Mahalla

Par Marwa Hussein

Des milliers de travailleurs du secteur textile étatique (Weaving and Textile Company) dans la ville industrielle Mahalla – dans le centre du delta du Nil – ont maintenu leur grève, n’obtempérant pas aux injonctions du pouvoir. Ils n’arrêteront pas leur mouvement avant que leur revendication soit satisfaite.

Les travailleurs et travailleuses ont commencé leur sit-in, le mercredi 9 octobre. Leur revendication: leurs primes doivent être payées avant la période de vacances Aïd Al-Adha allant du lundi 14 au vendredi 18 octobre.

Ils poursuivent leur lutte malgré les déclarations du ministre des Investissements qui a déclaré à la presse que la prime serait payée avant le dimanche 13. Kamal El-Fayoumi, un travailleur qui a acquis un prestige comme leader ayant joué un rôle décisif dans les grèves qui ont conduit au renversement de Moubarak, déclare à Marwa Hussein: «L’ordre de paiement n’a pas encore été effectué, nous maintiendrons notre mouvement de protestation jusqu’à ce que nous soyons payés.»

Les travailleurs, au nombre de 22’000, avaient obtenu l’engagement suivant de la direction: ils recevraient une prime (participation au profit) équivalant à 45 jours de salaire avant la fête de l’Aïd (2e Aïd) comme partie prenante d’un accord passé précédemment (voir sur ce site l’article en date du 27 août 2013). Selon Kamal El-Fayoumi, 12’000 travailleurs ont participé au sit-in durant la journée du jeudi 10 octobre et 4000 se sont rassemblés devant l’usine durant la nuit.

Les travailleurs avaient passé un accord avec le gouvernement qui stipulait le paiement d’une prime de participation au profit, prime versée en différentes tranches et d’un montant égal pour tous les salarié·e·s du holding qui contrôle le secteur du filage et du tissage.

Deux versements ont été effectués. L’un le fut grâce à une mobilisation en août 2013, cela afin que l’accord soit respecté. Un troisième doit l’être maintenant. Un quatrième sera effectué après l’assemblée générale des salarié·e·s prévue officiellement en décembre.

Les travailleurs de Mahalla ont une longue tradition de lutte. Ils ont mené des grèves nombreuses avant et après le soulèvement du 25 janvier 2011 qui conduisit au renversement de Moubarak. La vague de mobilisation a commencé en 2006, puis a repris en 2008, avec une dimension claire de défi au régime de Moubarak.

En 2008, cette ville du delta du Nil est devenue le centre des mobilisations les plus amples durant les 30 ans du pouvoir de Moubarak.

Commençant par des grèves ouvrières, ces mobilisations ont connu une transcroissance suite à des affrontements avec les forces de sécurité. Pour la première fois, des posters de Moubarak souillés et piétinés ont circulé sur Internet, indiquant le début de la chute du dictateur égyptien jusqu’alors très craint.

Les grèves des travailleurs de Mahalla en faveur du renversement du régime de Moubarak ont gagné une audience et une popularité fort grande et beaucoup de militants et d’analystes pensent qu’elles ont contribué de manière significative au mûrissement de cette étape de la révolution que représente le 25 janvier 2011. Une question: quel sens leur donner aujourd’hui face au nouveau pouvoir? (Marwa Hussein a fait cette contribution pour le site AhramOnline le 11 octobre 2013, traduction et édition rédaction A l’Encontre)

Vous pouvez écrire un commentaire, ou utiliser un rétrolien depuis votre site.

Ecrire un commentaire




Nicaragua: «100 jours de lutte pour la liberté», conférence de presse du 25 juillet

Voir la traduction française de cette conférence de presse publiée sur le site A l'Encontre le 26 juillet 2018

_______

Nicaragua: paysans assassinés par les paramilitaires d'Ortega

Voir l'appel de solidarité internationale publié sur le site A l'Encontre le 18 juillet 2018

Recent Comments

Le site alencontre.org existe depuis plus de 12 ans. Il vient de changer d’aspect. De manière significative. Mais il n’a pas modifié ses objectifs : informer, analyser, afin de faciliter une compréhension des réalités économiques, sociales, politiques à l’échelle internationale. Dans ce sens, ce site valorise la liaison qui peut s’établir entre comprendre et agir, dans une perspective socialiste et démocratique. Ce «lifting» a été effectué pour répondre aux exigences d’un nombre croissant de lectrices et lecteurs. Nous espérons que celui-ci entrera en résonance avec les attentes des visiteurs de A l’Encontre et de La Brèche. Il leur appartiendra, aussi, de s’en approprier le contenu et de le commenter. Vous pouvez nous contacter sur redaction@alencontre.org