dimanche
24
septembre 2017

A l'encontre

La Brèche

Algérie. «Imposer une Assemblée constituante»

Publié par Alencontre le 20 - avril - 2014

AlgerieDéclaration du PST

La «victoire» de Bouteflika pour un 4e mandat cache mal l’effritement de sa légitimité. Malgré tous les artifices déployés, la moitié de l’électorat a rejeté la mascarade électorale. Ni les rallonges budgétaires servies par Abdelmalek Sellal [directeur de campagne de Abdelazis Bouteflika] aux 48 Wilayas [régions administratives], ni la mobilisation du patronat avec ses milliards, ni l’utilisation déloyale de l’administration et des médias publics et l’instrumentalisation outrancière de la peur du chaos et même l’interférence bienveillante des puissances impérialistes – à l’image de John Kerry, le secrétaire d’Etat des Etats-Unis, en «visite» début avril – n’ont pu atténuer la désaffection de plus en plus évidente des masses populaires.

Passant de 26% en 2009 à 49% en 2014, selon les chiffres officiels, l’abstention a battu en brèche la propagande sur les «Indjazates» [les réalisations] et le culte de la personnalité érigés en programme politique. L’évolution de l’abstention n’a d’égal que le développement du chômage et de la précarité, de la misère et de la dégradation des conditions de vie de la majorité de notre peuple, soumis aux thérapies libérales et aux «recommandations» du FMI.

Ceux qui ont nourri des illusions électorales ont appris, certes à leurs dépens, que les garanties démocratiques prodiguées par le pouvoir ne sont que poudre aux yeux. Seule la mobilisation des masses populaires peut imposer, par un rapport de force politique qu’il nous faudra bâtir, des élections démocratiques et transparentes. Seule une convergence des énergies démocratiques et des forces sociales anti-libérales et anti-impérialistes peut imposer la satisfaction des aspirations de la majorité des Algériens et des Algériennes. Une convergence qui imposera l’élection d’une Assemblée constituante représentative des intérêts des travailleurs, des jeunes, des femmes et de tous les opprimés de notre pays. (Secrétariat du Parti socialiste des travailleurs, Alger, 19 avril 2014)

Vous pouvez écrire un commentaire, ou utiliser un rétrolien depuis votre site.

Ecrire un commentaire




Le 21 septembre une nouvelle journée de mobilisation contre le «Code du travail à la Macron» aura lieu en France. Le 22 septembre, le Conseil des ministres examinera les ordonnances de Ia «loi travail XXL». Puis le Président signera et le Parlement n’aura rien à dire, de facto. Donc seule l’action directe prend toute sa place. Et les explications, par exemple, que donnent du contenu de cette contre-réforme les membres du Syndicat des Avocats de France

8. L'accord d'entreprise primera sur la loi et le contrat de travail

9. Casser la loi

10. La fusion des instances représentatives du personnel

11. Diluer la négociation collective

12. Le fonctionnement des instances représentatives du personnel

13. Le recours au référendum

Recent Comments

Le site alencontre.org existe depuis plus de 12 ans. Il vient de changer d’aspect. De manière significative. Mais il n’a pas modifié ses objectifs : informer, analyser, afin de faciliter une compréhension des réalités économiques, sociales, politiques à l’échelle internationale. Dans ce sens, ce site valorise la liaison qui peut s’établir entre comprendre et agir, dans une perspective socialiste et démocratique. Ce «lifting» a été effectué pour répondre aux exigences d’un nombre croissant de lectrices et lecteurs. Nous espérons que celui-ci entrera en résonance avec les attentes des visiteurs de A l’Encontre et de La Brèche. Il leur appartiendra, aussi, de s’en approprier le contenu et de le commenter. Vous pouvez nous contacter sur redaction@alencontre.org