mercredi
23
août 2017

A l'encontre

La Brèche

La nationalité et Vichy
Egypte. “La question désormais est de savoir si – et il s’agit d’un conditionnel – l’armée met en œuvre le programme qu’elle a annoncé”
France. «Dans Etat de droit, il y a droit»
Syrie. Témoignage de première main sur la chute de Palmyre et les rapports Assad-Daech (II)
Le rôle des élites
Grèce. Le 20e Congrès du KKE. «Un parti pour tous les temps»?
Les tribulations chinoises du capitalisme

Archives de la catégorie ‘Irak’

Irak. Barrage de Mossoul, un terrible danger

Publié par Alencontre Le 8 - mars - 2016

barrage_mossoulPar Oriane Verdier

L’ambassade américaine recommande depuis une semaine aux habitants qui vivent à proximité du barrage de Mossoul en Irak d’évacuer les lieux situés dans une zone contrôlée en partie par l’Etat islamique. Cet édifice construit sur le Tigre menace en effet de se rompre. Le printemps fait en ce moment son apparition dans le pays et avec lui la fonte des neiges qui augmente le niveau de l’eau du fleuve. Le barrage est construit sur un sol poreux et l’un des mécanismes qui sert de trop-plein est cassé. Lire le reste de cet article »

Irak. «Le barrage de Mossoul est face à un risque grave et sans précédent de défaillance catastrophique»

Publié par Alencontre Le 3 - mars - 2016

8e03b4adda23646e56c4b331c2f8bed49e0ac064Par Suadad al-Salhy

Les autorités irakiennes ont publié un plan d’urgence concernant la rupture possible du barrage de Mossoul, craignant que la vie de près de 1,5 million de personnes le long du Tigre ne soit menacée en raison du risque d’inondations catastrophiques.

Ce communiqué est la première reconnaissance publique par le gouvernement irakien du danger posé par le barrage, lequel est en mauvais état après des années de négligence et sa brève capture par des combattants de l’État islamique (EI) en 2014. Lire le reste de cet article »

Irak. Une «stabilisation» qui dépasse, de loin, l’objectif déclaré: «combattre Daech»

Publié par Alencontre Le 11 - février - 2016
Le début de la prise de Ramadi, fin décembre 2015

Le début de la prise de Ramadi, fin décembre 2015

Par Douglas Ollivant

Voici un point de vue utile en termes d’information et de tentative de développement d’une stratégie par les Etats-Unis pour se sortir du bourbier irakien. Lire le reste de cet article »

Selon Amnesty, les Kurdes ont détruit des «milliers» de maisons arabes en Irak

Publié par Alencontre Le 21 - janvier - 2016

AIDes forces kurdes ont détruit des milliers de maisons dans le nord de l’Irak pour tenter apparemment de déraciner les communautés arabes, a annoncé Amnesty International mardi [voir le rapport rendu public le 20 janvier].

L’organisation des droits de l’homme a déclaré que les destructions sont survenues après que les forces kurdes ont gagné du terrain sur le groupe État islamique (EI), lequel s’était emparé de larges pans de territoire au nord et à l’ouest de Bagdad en 2014.

La destruction et le vol de propriété est un phénomène récurrent dans la guerre contre l’EI, suscitant la colère des habitants dont peuvent avoir besoin les forces de sécurité pour tenir les zones reconquises.

«Les forces peshmergas du gouvernement régional du Kurdistan (KRG) et les milices kurdes dans le nord de l’Irak ont détruit au bulldozer, fait exploser et brûlé des milliers de maisons pour se venger du soutien présumé des communautés» à l’EI, a indiqué Amnesty dans un communiqué. Lire le reste de cet article »

Trois appréciations différentes de l’Etat islamique

Publié par Alencontre Le 18 - janvier - 2016
Dans le livre de Michael Weiss et Hassan Hassan (Regan Art, 2015)

Dans le livre de Michael Weiss et Hassan Hassan (Regan Art, 2015)

Par Gilbert Achcar

La plupart des personnes préfèrent se référer encore à l’auto-proclamé Etat islamique en utilisant l’acronyme de son nom précédent: ISIS [en anglais pour Etat islamique en Irak et en Syrie] – ou, plus exactement, «al-Sham», Grande Syrie – traduit approximativement par certains par «le Levant», l’acronyme devenant ainsi ISIL.

• Au sujet de ce dénommé ISIS près de quarante livres (et ce n’est pas fini) ont été jusqu’ici publié en anglais dont les trois qui sont ici l’objet d’un compte rendu figurent parmi ceux qui se vendent le mieux au Royaume-Uni. Lire le reste de cet article »

La résistible ascension de Daech

Publié par Alencontre Le 25 - novembre - 2015
Milices Sahwa – Réveil – mobilisées dans la lutte contre Al-Qaida

Milices Sahwa – Réveil – mobilisées dans la lutte contre Al-Qaida

Par Jean-Pierre Filiu

Daech, le bien mal nommé «Etat islamique», est apparu et s’est développé à la faveur de la désastreuse invasion de l’Irak par les Etats-Unis, au printemps 2003. Il n’y avait alors dans ce pays aucune présence jihadiste organisée, à l’exception du groupe «Unicité et jihad», dirigé par le Jordanien Abou Moussab Zarqaoui, implanté dans les montagnes kurdes, hors du contrôle du régime de Saddam Hussein. Or l’occupation américaine abolit les frontières intérieures de l’Irak, permettant à Zarqaoui d’étendre son influence jusqu’à Bagdad. Lire le reste de cet article »

L’Etat islamique est aussi la créature du baasisme

Publié par Alencontre Le 18 - novembre - 2015
Le gouvernement irakien chiite de Nouri al-Maliki qui sera remplacé, en août 2014, par Haïdar al-Abadi

Le gouvernement irakien chiite de Nouri al-Maliki qui sera remplacé, en août 2014, par Haïdar al-Abadi

Par Matthieu Rey

L’émergence de l’Etat islamique (Daech) tient directement à deux expériences récentes – la guerre civile irakienne et la révolution syrienne – et à une matrice commune – le règne du parti Baas pendant trente ans. Il n’est pas anodin que ce nouvel acteur politique soit apparu en Irak et en Syrie, deux pays marqués par l’expérience de trente ans de pouvoir autoritaire dominé par les Assad pour la Syrie et par Saddam Hussein pour l’Irak (1970-2000).

Tous deux gouvernent au nom du baasisme, système autoritaire prônant le nationalisme arabe. Sans revenir en détail sur la nature de ce régime, ni minimiser les différences propres aux deux Etats, il demeure quelques traits communs à Lire le reste de cet article »


FIFA : comprendre le "système Blatter" en 5... par lemondefr

C’est une bombe que vient de lancer Der Spiegel. Dans un article intitulé «Le complot», l’hebdomadaire allemand dévoile un document qui relance le feuilleton «borgiesque» à la Fédération internationale de football (FIFA).

Ledit document est une proposition de contrat envoyée le 19 décembre 2014 par le cabinet d’avocats californien Quinn Emanuel (QE) au directeur juridique de la FIFA, Marco Villiger. Dans ce document, QE s’engage à défendre les intérêts de la Fédération contre le département d’Etat de la justice américaine.

Le contrat est signé le 5 janvier 2015 par le secrétaire général de l’organisation, Jérôme Valcke, et par son adjoint et directeur financier Markus Kattner, puis tamponné par M. Villiger.

La chronologie apparaît troublante dans la mesure où l’administration de la FIFA semble avoir été au courant de la menace exercée par les autorités américaines «142 jours» avant le fameux coup de filet du 27 mai 2015, à Zurich (Suisse). Ce jour-là, plusieurs dignitaires de l’instance planétaire avaient été interpellés pour corruption, fraude et blanchiment d’argent. Cette vague d’arrestations avait eu lieu deux jours avant la réélection du SuisseSepp Blatter, le 29 mai 2015, pour un cinquième mandat à la présidence de la FIFA.

«Un complot interne»

La tornade judiciaire avait finalement conduit le Valaisan à remettre son mandat à disposition, le 2 juin 2015. Sepp Blatter, dont la signature manque sur le contrat scellé avec QE, assure qu’il «n’était pas du tout au courant» de cet accord. Celui qui a été suspendu six ans pour un paiement de 2 millions de francs suisses (1,8 million d’euros) fait en 2011 à l’ancien président de l’Union des associations européennes de football (UEFA), Michel Platini – lui-même radié quatre ans – se dit victime d’un «complot interne». (Le Monde, 12 août 2017, à 12h44, à suivre sur le site de ce quotidien)

Recent Comments

Le site alencontre.org existe depuis plus de 12 ans. Il vient de changer d’aspect. De manière significative. Mais il n’a pas modifié ses objectifs : informer, analyser, afin de faciliter une compréhension des réalités économiques, sociales, politiques à l’échelle internationale. Dans ce sens, ce site valorise la liaison qui peut s’établir entre comprendre et agir, dans une perspective socialiste et démocratique. Ce «lifting» a été effectué pour répondre aux exigences d’un nombre croissant de lectrices et lecteurs. Nous espérons que celui-ci entrera en résonance avec les attentes des visiteurs de A l’Encontre et de La Brèche. Il leur appartiendra, aussi, de s’en approprier le contenu et de le commenter. Vous pouvez nous contacter sur redaction@alencontre.org