lundi
19
août 2019

A l'encontre

La Brèche

Manifestations de masse contre les mesures d’austérité en Israël
Italie. Oui ou non? NON. A propos du référendum constitutionnel du 4 décembre
Course de vitesse militaire en Syrie
Grèce. «L’aide d’un avocat: une question de vie ou de mort.» Or, ils devront quitter le camp de Moria
Brésil. Lula et la grève générale
Chili. A propos de la Grève électorale constituante
ISS. Manifestation contre le dumping salarial

Archives mars 2016

France: Construire la grève interprofessionnelle pour le 31 mars!

Publié par Alencontre1 Le 22 - mars - 2016

158540Appel de syndicalistes de France

100 syndicalistes, Solidaires, CGT, FSU, CNT-So, CNT, LAB, CFDT, UTG, USP, lancent un appel intitulé «On bloque tout!»: «[…] le 31 mars, la grève interprofessionnelle est à l’ordre du jour. Cette grève doit être activement préparée et nous pouvons profiter pour ça du calendrier d’action qui se dessine jusque-là pour renforcer la mobilisation. La seule manière de gagner et de faire plier le gouvernement, c’est de bloquer l’économie. Les travailleurs et les travailleuses doivent en effet prendre leurs affaires en mains dans cette lutte et ne doivent pas s’en remettre à des politiciens ou politiciennes qui n’ont que les élections de 2017 en vue. Et pour bloquer l’économie, ce qu’il faut c’est d’abord réussir la grève du 31 mars et préparer sa généralisation et sa reconduction partout où c’est possible dans les jours et semaines qui suivront ! Alors nous obtiendrons le retrait du projet de loi El Khomri. Alors nous pourrons préparer la contre-offensive, NOTRE contre-offensive en popularisant des revendications qui permettent de rassembler, sur lesquelles les équipes syndicales pourraient s’engager ensemble, à la base et dans l’unité […]. Lire le reste de cet article »

Brésil. Sauve-qui-peut

Publié par Alencontre Le 22 - mars - 2016
Luiz Inacio Lula da Silva et Dilma Rousseff tentent de saluer leurs «partisans», le 5 mars 2016, à San Bernardo do Campo, près de São Paulo, un des quartiers où le PT a pris son envol au début des années 1980.

Luiz Inacio Lula da Silva et Dilma Rousseff tentent de saluer leurs «partisans», le 5 mars 2016, à San Bernardo do Campo, près de São Paulo, un des quartiers où le PT a pris son envol au début des années 1980.

Par Agnese Marra

Le gouvernement de Rousseff se désagrège après l’établissement de son lien direct avec le scandale de la firme nationale d’hydrocarbures, Petrobras.[1] Non seulement son équipe s’est vue affectée par le scandale, mais l’ex-président Lula aussi. Pendant ce temps, le sentiment anti-politique(s) monte dans les rues et un chemin s’ouvre pour que de nouveaux messies sauveurs de la patrie tentent de prendre le relais.

La semaine dernière, le gouvernement de Dilma Rousseff a subi l’un des plus grands revers de son second mandat. Le dimanche 13 mars, des manifestations de masse ont clairement exprimé qu’elles voulaient sortir la Lire le reste de cet article »

France. Le coup de bluff du gouvernement a échoué

Publié par Alencontre1 Le 21 - mars - 2016

BienveuePar Union syndicale Solidaires

La tentative du gouvernement de désamorcer le rejet de son projet de loi a échoué, les organisations qui négocient et organisent le recul social n’ont pas convaincu. La colère monte. 

• Le gouvernement a tenté de mettre les fonctionnaires de son côté avec une augmentation de 0,6% en 2016 et en 2017: alors que la dernière augmentation date de 2010, un fonctionnaire payé 1300€ par mois se verra  donc gratifié de 7,80 € de plus à compter de l’année prochaine !  Lire le reste de cet article »

Syrie. «Un cri pour que le monde écoute», affirme Hanada al-Refai

Publié par Alencontre1 Le 21 - mars - 2016
Hanada al-Refai devant le Club suisse de la presse à Genève

Hanada al-Refai devant le Club suisse de la presse
à Genève

Par Rori Donaghy

Les dites négociations de paix visant à mettre un terme à la guerre civile syrienne se sont poursuivies à Genève jeudi et les hommes politiques ont déclaré que le dernier cycle de négociations représentait jusqu’à présent le meilleur espoir de parvenir à un accord pour mettre un terme à ce conflit brutal.

Tandis que les délégations du gouvernement syrien et de l’opposition négociaient indirectement  avec des hommes politiques internationaux dans le somptueux palais des Nations, sous un ciel bleu dégagé et serein reflété par un lac Léman tout aussi bleu et étincelant, trois victimes de la guerre syrienne se sont rassemblées non loin pour faire un plaidoyer désespéré en faveur de la justice et Lire le reste de cet article »

Brésil. Le gouvernement Dilma au bord de l’implosion. La crise de leadership bourgeois explose

Publié par Alencontre Le 21 - mars - 2016

A caricature of former Brazilian President Luiz Inacio Lula da Silva, that reads "Lula Resits", is pictured on the ground during a demonstration in support of Brazil's President Dilma Rousseff's appointment of him as her chief of staff, at Paulista avenue in Sao Paulo, Brazil, March 18, 2016. A top judge in Brazil ruled on Friday that Lula da Silva should be stripped of a ministerial role so he can be investigated for graft, minutes after the ex-president rallied tens of thousands of supporters behind embattled President Rousseff. REUTERS/Nacho Doce - RTSB5OCEntretien avec Bernado Pilotto
conduit par Gabriel Brito

Le Brésil s’est réveillé sous l’impact d’une des plus grandes manifestations politiques nationales depuis ce qu’on appelle la «redémocratisation». Ce dimanche historique du 13 mars 2016, sous domination conservatrice, s’est déroulé dans diverses capitales et villes importantes, et son impact a été d’autant plus terrorisant pour le gouvernement Dilma Rousseff que celui-ci est profondément affaibli. Pour une première analyse, le Correio da Cidadania s’est entretenu avec Bernardo Pilotto, fonctionnaire de l’Hospital das Clínicas de Curitiba [Etat du Paraná] et candidat au poste de gouverneur de son Etat pour le PSOL (Parti du socialisme et de la liberté) en 2014. Lire le reste de cet article »

La «crise» des droits des réfugié·e·s. L’«accord» entre l’UE et la Turquie. Son «application» vue par la presse européenne

Publié par Alencontre Le 21 - mars - 2016
Le Premier ministre turc, Ahmet Davutoglu, au centre, arrive à Bruxelles pour le sommet de l'UE sur la crise migratoire, le vendredi 18 mars 2016

Le Premier ministre turc, Ahmet Davutoglu, au centre, arrive à Bruxelles pour le sommet de l’UE sur la crise migratoire, le vendredi 18 mars 2016

Par Migreurop et AEDH. Par Thomas Cluzel

Le 16 mars 2016, le GISTI (Groupe d’information et de soutien des immigré·e·s) publiait une déclaration ayant trait aux négociations du dit «sommet à Bruxelles» – qui s’est terminé sur une «position commune» des 28 membres de l’UE le 18 mars – entre l’Union européenne et la Turquie. Cet accord est supposé résoudre ce qui est à tort qualifié de «crise migratoire».

En fait, il s’agit d’un plan qui permet surtout à l’Union de repousser les réfugié·e·s hors de ses frontières et de sous-traiter ses obligations à la Turquie. Les Etats membres fuient ainsi leurs responsabilités au mépris du droit d’asile. Lire le reste de cet article »

Belgique. L’arrestation de Salah Abdeslam. De Molenbeek à Molenbeek

Publié par Alencontre Le 20 - mars - 2016
Les rues de Molenbeek

Les rues de Molenbeek

Par Nicolas Maeterlinck

L’effervescence. Autour du périmètre de sécurité, les badauds forment une foule compacte. «C’est Salah?», demande l’un. «Je ne sais pas, j’ai entendu des coups de feu il y a vingt minutes», répond l’autre. La police a bouclé un périmètre de sécurité entre les rues de Courtrai, Delaunoy et des Quatre-Vents. Devant chaque cordon de sécurité, la foule se masse. Puis le bruit se répand: Abdeslam est intercepté.

Les premières réactions ne se font pas Lire le reste de cet article »

Recent Comments

Le site alencontre.org existe depuis plus de 12 ans. Il vient de changer d’aspect. De manière significative. Mais il n’a pas modifié ses objectifs : informer, analyser, afin de faciliter une compréhension des réalités économiques, sociales, politiques à l’échelle internationale. Dans ce sens, ce site valorise la liaison qui peut s’établir entre comprendre et agir, dans une perspective socialiste et démocratique. Ce «lifting» a été effectué pour répondre aux exigences d’un nombre croissant de lectrices et lecteurs. Nous espérons que celui-ci entrera en résonance avec les attentes des visiteurs de A l’Encontre et de La Brèche. Il leur appartiendra, aussi, de s’en approprier le contenu et de le commenter. Vous pouvez nous contacter sur redaction@alencontre.org